La Fièvre du Samedi Soir

fievre-samedi-soir

Quand je pense au cinéma des années 70, il me vient immédiatement en tête : « La Fièvre du Samedi Soir ». Qui se souvient de ce film réalisé par John Badham, ayant en vedettes « John Travolta » et « Karen Gorney » ? Il fut un véritable phénomène de société lors de sa sortie en salles, tout en devenant culte et un des films les plus marquants de ces dernières décennies. Rappelez-vous. C’était en 1977…

Pour moi, ce ne sont que des bons souvenirs, qui remontent à la surface, car étant fan de musiques, de danses et de cinéma, les films réunissant ces trois domaines, sont clairement mes préférés. Et pour cause : de voir un projet qui repousse les limites des chorégraphies, tout en insufflant la musique balbutiante de l’époque tel que le Disco, a permis de révolutionner non seulement ce genre musical, tout comme filmique, sans oublier celui de la danse. Il y a donc trois sujets artistiques qui cohabitent pour ne faire qu’un et rien que pour ça, ce fut une claque autant visuelle, qu’auditive pour l’époque !

De plus, John Travolta qui est un acteur incroyable, démontrait que c’était un danseur de haut niveau, ce qui peut surprendre. Par ce biais, je le range dans la même catégorie que « Patrick Swayze » dans « Dirty Dancing », tellement que leurs talents d’acteurs et danseurs, sont exceptionnels. À l’époque, très peu avait ce niveau de haute voltige et rien que pour ça, bravo à eux deux !

samedi-soir

En ce qui concerne le message véhiculé, en l’occurrence : celui d’un jeune qui travaille, mais qui devient un autre et réussit par le biais de sa passion, cela me fait toujours penser à « Rocky » avec « Sylvester Stallone », clin d’œil en forme d’affiche, que Tony a dans sa chambre. Grâce à cette persévérance, ce film nous montre alors un vent de liberté sur la jeunesse de l’époque, ce qui en fait un chef œuvre musical absolument magistral tant par sa forme, que par son contenu. Il suffit juste de voir les scènes où il marche dans la rue, alliée à celle quand il se prépare avant d’aller danser, mais surtout lorsqu’il performe comme un Dieu sur la piste, pour se dire : « C’est époustouflant ! ». Cela a tellement été culte, que ça été copié de partout après ce film.

Sa bande originale, composée par les frères « Bee Gees », qui fut l’un des premiers disques les plus vendus de tous les temps, en s’écoulant à 44 millions d’exemplaires dans le monde, permet au disco, de s’ériger en tant que phénomène aussi incontournable, que planétaire. Si le 1er single : « Staying Alive » fut légendaire, pour moi, l’autre extrait : « How Deep Is Your Love », est l’une des ballades préférées de toute ma vie. Les autres tubes comme : « More Than A Woman », mais surtout « Night Fever », confirmeront l’impact culturel (musical et filmique), que « la Fièvre du Samedi Soir » aura sur les décennies à venir. Et pour cause : dès qu’un film musical ou non sort en salles, celui-ci est systématiquement accompagné d’un single et d’un album matraqué en radio, afin de promouvoir le récit. Sans ce projet film-musique, il n’y aurait peut-être pas : « Grease », « Fame »,  « Footloose », « Dirty Dancing », « The Bodyguard »… Dites-moi, si j’ai tort ?

Ce récit est considéré comme : « Superman », « Star Wars », « Les Dents de la mer » et « Grease », comme l’un des 1ers blockbusters de l’ère moderne, déclenchant alors des raz de marée absolument incroyable pour l’époque, tout en ayant des records de fréquentation en salles. Et oui…, vive l’année 1977 ! Avant de conclure, sachez qu’il y a deux futures stars du petit écran, qui ont fait leur début : « Fran Drescher » (Une nounou d’enfer) et « Lorenzo Lamas » (Le Rebelle) et ça, c’était cool !

Et vous, quels souvenirs gardez-vous du film culte « La Fièvre du samedi Soir » ?

Bande Annonce – La Fièvre du Samedi Soir

Merci à RémyR pour ce souvenir.

  • menelik
    Gâteau Yes des années 80
    Publicité chocolats Treets
    tang

  • Widget not in any sidebars
    Loading Facebook Comments ...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓