Les cartes Fantastickers

les-fantastickers-jpg

Petit article aujourd’hui sur les Fantastickers… Je faisais du rangement chez mes parents l’autre jour et j’ai eu la surprise de retrouver tous les stickers que je collectionnais enfant (avec mon vieux tas de billes et mes cartes Pokémon). Cette mode date d’avant les Pogs qui ont ensuite pris le relais dans les cours de récré. Le jeu des images fait fureur depuis un moment, qu’elles soient de simples cartes cartonnées ou des stickers à coller dans les albums Panini. À l’époque, soit on se les échangeait (surtout quand on les avait en double) ou alors on les jouait dans un paris stupide (« Je paris que tu tiens moins longtemps sans rire avec la bouche remplie d’eau« ). La manière la plus chevaleresque de les jouer étant de s’asseoir en tailleur, jeter la carte par terre, puis la taper côté paume de la main en espérant que la carte se retourne pour l’emporter !

Au milieu des années 80 apparaissent les premiers stickers. Ce sont alors de simples stickers Panini, des autocollants mais sans album pour les collectionner, avec différentes catégories (musique, sport, signes du zodiaque, pays du monde…). Il faut attendre 1988 pour que le nom « Fantastickers » apparaisse et avec lui la folie des collections. Car en effet, cette nouvelle série d’autocollants (qui connaîtra un succès gigantesque) est cette fois accompagnée d’un album pour coller les stickers !

fantastickers

De ce que j’ai cherché, Panini aurait sorti 240 nouveaux autocollants par année d’exploitation pour un total de 1200 vignettes en fin de vie. Je pense qu’aujourd’hui, de grands (adultes) nostalgiques – surtout les trentenaires – s’amusent à les retrouver dans leur grenier pour continuer cette collection. Si papa et maman ne les ont pas fichu à la poubelle entre-temps.

Dans ces 1200 vignettes, beaucoup de collections différentes bien sûr. Les personnages de cartoons, les joueurs de foot ou bien les séries de l’époque. Il y avait différents types de cartes à catégoriser, les cartes brillantes ou à paillettes, les métalliques, les « hologrammes »… Mais ce qui marquait dans les Fantastickers c’était aussi leur côté créatif avec des univers très fantasques, rigolos et colorés.

À l’époque on devait acheter ça 10 francs chez le libraire… Vous souvenez-vous des Fantastickers ? Et vous les amis, quels étaient vos collections d’école ?

les-fantastickers

fantastickers-album

Album de cartes Fantastickers

  • Publicité chocolats Treets
    tang
    yes
    menelik
  • yes
    tang
    menelik
    Publicité chocolats Treets
  • Loading Facebook Comments ...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓