Sex and the city

sex-and-the-city

Les années 90 voient éclore un grand nombre de séries cultes telles que « Sex And The City ». Qui se souvient des aventures de Carrie Bradshaw et de ses copines, qui ont fait les beaux jours de M6 dès 1999 chez nous ?

L’histoire de ce programme débutant en 1998 aux Etats-Unis et s’étalant sur 6 saisons en 94 épisodes, contait les péripéties de Carrie Bradshaw, une fashonista (passionnée de mode), qui doit jongler entre sa vie de femme, sa passion, sans oublier son travail de journaliste. Pour compléter le tout, elle était entourée d’autres personnages comme Mr Big et de ses copines Samantha, Charlotte et Miranda.

Si j’avais tout juste survolé cette série à l’époque de sa diffusion, je constate qu’avec du recul (lors de ma vision pour cette chronique), que c’est absolument tout ce que je déteste !

Premièrement : l’héroïne dépense des fortunes dans des vêtements de grands créateurs, dévoilant ainsi toute la superficialité de son entourage, créant alors un énorme paradoxe entre ses qualités cohérentes et neutres de journaliste, face à sa nature profonde. Et vraiment, je trouve cela juste insupportable !

Secondement : si le fait de voir la sexualité féminine traitée de manière assez crue est alors une première dans les feuilletons américains, cela donne plus une image débridée de la femme qui change de mecs quand elle veut, que l’amour véritable en lui-même. Et personnellement, je trouve toujours cela insupportable ! Dites-moi, ce que vous en pensez ?

SEX AND THE CITY 1

De plus, il suffit juste de voir le traitement assez caricatural des autres personnages, pour s’en rendre compte ! Mr Big est assez froid : un coup ils s’aiment, après ils se détestent…, un coup elle rencontre d’autres hommes, mais rompt pour se remettre avec son 1er amour… On y comprend plus rien !!! Quant aux personnages de Samantha, Charlotte et Miranda, je les aime bien, mais ça part tellement dans la caricature, sans essayer de les faire évoluer, que ça en devient lassant ! Dites-moi, si j’ai tort ?

Quoiqu’il en soit, la recette fonctionnait : la série durera 6 saisons, et devint même culte en devenant très vite un phénomène assez colossal pour l’époque, d’où sa percée au cinéma avec deux films dont un sortit en 2008 et l’autre en 2010, sans oublier « The Carrie Diaries » en 2012, qui ne trouva hélas pas son public.

À part çà, je trouve que l’idée de base était bonne dans le fond, mais ce coté caricatural et superficiel genre « ouais, je suis une acheteuse compulsive, j’ai des découverts tous les mois et j’ai une vie sexuelle palpitante, sans oublier les sorties new-yorkaises soi-disant tendances » me font plus passer mon chemin, qu’aimer cette série dite « féministe ». C’est vrai qu’en ce temps là, de mon point de vue, les séries comme « Xéna », « Buffy » ou encore « Charmed », les traitaient d’une façon bien plus audacieuse et ce, même si c’était dans le registre de la science fiction !

Et vous, quels souvenirs gardez-vous de la série à succès « Sex In The City » ?

Générique – Sex and the city

Merci à RémyR pour ce souvenir.

  • tang
    menelik
    Gâteau Yes des années 80
    Publicité chocolats Treets

  • Widget not in any sidebars
    Loading Facebook Comments ...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓