Xena, la guerrière

Xena-la-guerriere

Après Hercule, c’est au tour de son dérivé Xéna La Guerrière, de pointer le bout de son nez dans Générations Souvenirs. Qui se souvient de cette série culte avec Lucy Lawless, qui avait marqué les années 90 ? En France, elle était diffusée sur TF1 dès 1996.

L’histoire de ce programme de 134 épisodes sur 6 saisons sorti aux Etats-Unis en 1995, dévoilait les péripéties de Xéna, une femme guerrière, qui souhaitait la rédemption, à la suite de sa rencontre avec Hercule. Pour ce faire, elle se baladait dans plusieurs pays et était aidée par Gabrielle, une ancienne paysanne, qui voulait aussi changer de vie.

Que dire de plus, sur ce programme tellement qu’il fut mythique ? Ah oui, qu’il mélangeait la mythologie à l’action, tout en révélant une quête captivante, mettant alors en avant une femme forte et brillante, ce qui était la 1ère fois que l’on voyait cela, dans les années 90. Sans le succès phénoménal de Xéna (mais aussi de Sabrina L’Apprentie Sorcière sortie l’année suivante), il n’y aurait peut-être pas Buffy, ni Charmed ! Dites-moi si j’ai tort ?

Tout comme la série mère d’où elle provenait, elle était également dotée de magnifiques paysages, qui faisaient tout son charme. Normal, elle fut aussi tournée en Nouvelle-Zélande. Il y avait donc un gros budget et cela s’en ressentait. À part ça, la princesse guerrière devait faire face à une multitude de dangers comme des guerres, des rébellions, des prises d’otages, tout en combattant avec bravoure des Dieux et autres démons… C’était génial, car il y avait enfin une femme dans une série d’action ! J’adorais sa mentalité, car elle était fonceuse et sans peur, ce qui cassait des clichés de la femme qui se faisait toujours enlever et qui était toujours le faire valoir de l’homme, comme on le voyait trop souvent à la télévision. Elle avait un chakram et un cri de guerre, dévoilés à chaque épisode, devenant sa marque de fabrique. Bref, dès qu’elle gueulait, on savait que c’était elle ! Quelle femme !!!

xena-gabrielle-lovewins

Mais pour moi, ce qui a fait son succès, c’est surtout la relation qu’elle avait tantôt avec Hercule, tantôt avec Arès, mais surtout avec Gabrielle, ce qui en a fait une icône dans la communauté lesbienne. Ça mettait donc en avant une catégorie de personnages trop rare dans les séries télés, tout en faisant évoluer les mentalités (par le biais des sous-entendus). Cela restera dans le patrimoine télévisuel. Bravo Xéna !

Avant de conclure, ce programme fut décliné en long-métrage d’animation intitulé Hercule et Xéna : La Bataille du Mont Olympe, sans oublier l’incroyable jeu vidéo du même nom sur Playstation, qui n’était pas facile à terminer.

Et vous, quels souvenirs avez-vous de la mythique série Xéna, La Guerrière ?

Générique – Xena, la guerrière

Merci à RémyR pour ce souvenir.

  • yes
    tang
    menelik
    Publicité chocolats Treets
  • tang
    yes
    menelik
    Publicité chocolats Treets
  • Loading Facebook Comments ...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓