La petite boutique des horreurs

la-petite-boutique-des-horreurs

Un film qui a marqué mon enfance, je suis sûr que c’est votre cas aussi (oui vous là qui lisez planqué derrière votre écran). Vous souvenez-vous de La Petite Boutique des Horreurs ?

Seymour Krelborn travaille chez un petit fleuriste de quartier, et est secrètement amoureux de sa collègue Audrey. Son patron, désespérant de l’absence de clients dans le magasin, annonce qu’il va devoir mettre la clef sous la porte. Seymour propose alors de mettre en vitrine une plante inconnue qu’il avait trouvée le jour d’une éclipse. Intrigués par l’aspect étrange de la plante, les clients affluent. Il s’avère cependant que la plante a besoin de sang humain, et Seymour éprouve chaque jour – au fur et à mesure qu’elle grandit – plus de mal à la nourrir…

Pour qui l’ignorerait, c’est un film d’horreur musical (rock même) réalisé en 1986 par Frank Oz – celui-là même derrière la marionnette et la voix de Yoda dans Star Wars. Il s’agit d’une adaptation cinématographique de la comédie musicale off-Broadway du même nom, du compositeur Alan Menken et de l’écrivain Howard Ashman (le duo derrière les chansons de la Belle et la Bête) au sujet d’un fleuriste débile qui découvre que sa plante carnivore peut parler. La comédie musicale Off-Broadway de Menken et Ashman s’inspire du film à petit budget de 1960, The Little Shop of Horrors, réalisé par Roger Corman. Le film de 1986 met en vedette Rick Moranis, Ellen Greene, Vincent Gardenia, Steve Martin et Levi Stubbs. James Belushi, John Candy, Christopher Guest et Bill Murray sont également présents pour les clins d’œil. La Petite Boutique des Horreurs est sorti en 1986.

la-petite-boutique-des-horreurs

Le film a été tourné dans les studios de 007 à Pinewood en Angleterre, où un centre-ville a carrément été construit, complété par une voie ferrée aérienne. Le film a été produit avec un budget de 25 millions de dollars, contrairement au film original de 1960 qui, selon Corman, n’en coûtait que 30 000. La fin d’origine de 23 minutes, basée sur la fin de la comédie musicale, a été réécrite et retournée car le public n’a pas réagi positivement aux projections en avant-première. Il fallut attendre 2012 et la sortie DVD chez Warner pour qu’elle soit réintégrée et restaurée.

L’un des producteurs du show off-Broadway (aussi producteur du film) voulait à la base que Steven Spielberg s’occupe de la production et que Scorsese le réalise. Mais cela ne s’est pas fait devant l’insistance de Scorsese de le tourner en 3D (ce qui a l’époque était beaucoup plus compliqué). Le film a échoué à Frank Oz qui finissait alors le film Les Muppets à Manhattan. Au départ le projet ne l’intéressait pas beaucoup mais il s’est penché sur certains détails de mise en scène qui ont fini par lui plaire. Oz passera un mois et demi à retravailler le script qui selon lui était trop calqué sur le Musical. Les producteurs finirent par se ranger de son côté trouvant ses idées intéressantes, alors que Oz étudiait finement le spectacle off-Broadway afin d’en garder toute la saveur et les thématiques dans son film.

Au final, le film ne diffère que légèrement de la pièce de théâtre. La chanson titre est réécrite pour inclure un couplet supplémentaire pour permettre un générique plus long. La chanson « Ya Never Know » a été réécrite dans une chanson de style calypso appelée « Some Fun Now », bien que certaines paroles aient été conservées. Quatre autres chansons (« Closed for Renovation », »Mushnik and Son », »Now (It’s Just the Gas) », ainsi que « Call Back in the Morning ») ont été extraites de la musique originale. Une chanson originale écrite par Ashman et Menken, « Mean Green Mother from Outer Space », a été créée pour le film.

J’aimais beaucoup le côté décalé de ce film, toujours plein d’humour et de second degré. Aujourd’hui c’est un peu kitsch mais ça demeure quand même super divertissant avec un casting (culte d’enfance) qui s’amuse et cela se sent. Et puis de manière sous-jacente les thématiques sont plutôt cruelles et cyniques, ce qui n’en fait pas qu’une oeuvre pour les enfants. Et les chansons sont top.

Vous souvenez-vous du culte des années 80 La Petite Boutique des Horreurs ?

Bande annonce (VO) – La petite boutique des horreurs

  • yes
    tang
    menelik
    Publicité chocolats Treets
  • yes
    menelik
    Publicité chocolats Treets
    tang
  • Loading Facebook Comments ...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓