Astérix et Obélix

Asterix et Obélix en BD

J’ai parlé des aventures de Tintin certes, mais je ne pouvais pas ne pas évoquer une autre bande dessinée culte – que j’ai moins lu que Tintin certes – celles d’Astérix le gaulois. Pas le jeux vidéo sur Super Nintendo, la BD ! Astérix le Gaulois et son compère l’enrobé Obélix sont nés de l’imagination du scénariste René Goscinny et du dessinateur Albert Uderzo à partir de 1959. À la mort de Goscinny en 1977, Uderzo poursuivra seul les aventures de ses gaulois avant de passer la main en 2013 au duo Ferri / Conrad qui officie actuellement et qui a sorti le Papyrus de César fin 2015.

Ne cherchez pas de réalité historique dans Astérix, hormis le contexte : en -50 av JC toute la Gaulle est occupée par les romains qui l’ont conquise. Voilà ça s’arrête là. Le pitch des BD rajoute « Toute la Gaulle ? Non car un petit village de gaulois en Armorique résiste encore contre l’envahisseur. » Leur secret c’est bien sûr la potion magique du druide Panoramix qui donne une force surhumaine, ce qui est bien pratique quand on veut arrêter un envahisseur qui cherche à vous déloger. Les bandes dessinées sont centrées sur les personnages d’Astérix (présenté comme le seul guerrier du village, le plus petit et le moins costaud pourtant) et son ami le livreur de menhirs Obélix, un grand naïf avec un cœur d’or qui aime castagner du romain et manger des sangliers. Petite parenthèse : je me suis toujours demandé si les personnages d’Astérix et Obélix étaient en couple vu qu’ils sont toujours « célibataires » après autant d’albums, qu’ils vivent ensemble et qu’ils ont des disputes de couple !

Bref, dans chaque BD il s’agit soit de déjouer les plans des Romains qui espèrent toujours s’emparer du village ou alors de venir en aide à un allié contre l’empire romain (les égyptiens, les bretons, les normands…). Tout comme Tintin, il n’est pas rare qu’une famille française possède au moins un album d’Astérix – une BD 100 % française pour le coup – qui bénéficie toujours d’un immense succès grâce bien sûr à la publication régulière de nouveaux albums, ainsi qu’un parc d’attraction et des adaptations au cinéma.

 

Obelix chic des Romains

Les chiffres d’Astérix font tourner la tête : les BD ont été traduites en 107 langues et éditées en 350 millions d’exemplaires. C’est bien simple, Astérix est le héros de BD européenne qui se vend le mieux dans le monde.

Ce qui plaît avant tout dans la BD c’est l’humour très parodique de la société française en détournant les codes du racisme, des stéréotypes et du régionalisme français, ou même en se moquant des coutumes d’autres pays. Ensuite il y a les caricatures de personnages historiques à l’image de Jules César et Cléopâtre qui interviennent régulièrement, ou de personnages contemporains. Lino Ventura par exemple « incarne » un centurion romain dans la Zizanie tout simplement parce que l’acteur était au summum de sa popularité lorsque l’album est sorti. Ou alors Bonus Promoplus dans le Papyrus de César qui n’est autre que le publicitaire à peine déguisé Jacques Séguéla. Bien sûr toutes ces références sont des clins d’œil pour les adultes, les enfants ne comprendront pas nécessairement. C’est aussi cela le talent de Goscinny / Uderzo d’offrir plusieurs niveau de lecture des blagues. Notamment avec les jeux de mots : tous les noms de personnages sont parodiques et correspondent à un aspect « Idée Fixe », « Âge Canonique », « C’est automatique »… Il y a aussi beaucoup d’anachronismes plus ou moins simples à trouver.

Dernier élément d’humour : la répétition. Outre les pirates que l’on retrouve dans de nombreux albums (« Les Gau… les GauGau… les Gaulois » détruisant à chaque fois leur navire), il y a souvent des malentendus entre les personnages ou des incompréhensions liées à leur langue. Citons aussi les chants du barbe Assurancetourix qui chante affreusement mal et se prend des coups, les « Ils sont fous ces romains » d’Obélix ou le fait que tous les albums se terminent par un banquet.

romains asterix

Mon album préféré d’Astérix est peut-être le tout premier Astérix le Gaulois dans lequel les romains capturent le druide Panoramix et veulent l’obliger à donner le secret de la potion magique. Cet album me fait toujours beaucoup rire car il présente une version espiègle d’Astérix et sa ruse légendaire : plutôt que d’affronter les romains il décide de leur jouer un tour avec le druide en leur confectionnant une potion qui fait pousser la barbe et les cheveux. Ou alors leur demande d’aller chercher des fraises en plein hiver, ingrédient indispensable pour faire de la potion. Tout est déjà réuni du succès en devenir, sauf Obélix, très en retrait dans cet album (et Idéfix n’arrivera que dans le Tour de Gaule d’Astérix). Sinon je recommande grandement le tout dernier film d’animation Astérix et le domaine des Dieux, réalisé en 3D par Alexandre Astier et sorti fin 2014, il est vraiment très bon.

Il y a quelques produits comme des figurines Astérix sur le site. Et en parlant du Gaulois, dites-nous en commentaire quels sont vos albums préférés !

  • Gâteau Yes des années 80
    menelik
    Publicité chocolats Treets
    tang
  • menelik
    Publicité chocolats Treets
    Gâteau Yes des années 80
    tang
  • Loading Facebook Comments ...

    Pas de réponses

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓