Melrose Place

melrose place serie

Melrose Place relate le parcours d’un groupe de trentenaires, vivant dans un petit complexe de huit appartements en Californie. Créée par Darren Star, la série compte 227 épisodes et 7 saisons et a été diffusée en France entre 1995 et 2000 sur TF1.

Située à mi-chemin entre les séries Beverly Hills et Santa Barbara, ce soap marie avec succès les palmiers de la première et les intrigues abracadabrantes de la seconde.

Tout le feuilleton gravite autour de la troublante Amanda Woodward, PDG despotique de l’agence de publicité D&D. L’autre personnage phare de la série est la piscine, située au centre du complexe dans lequel résident les protagonistes. Filmée à plusieurs reprises dans chaque épisode, elle est régulièrement nettoyée, balayée, astiquée, « Ka sa yé misyé bobo ».

L’histoire commence mal, c’est-à-dire avec Alison et Billy, personnages inintéressants et qui le resteront. Billy est un écrivain raté devenu chauffeur de taxi pour arrondir ses fins de mois. Alison est une fille à problèmes, alcoolique bien entendu, mais malheureusement sans le panache d’une Sue Ellen ou d’une Bree Van De Kamp. Billy et Alison sont ce que l’on peut appeler des losers, mais ils ne sont même pas attachants. Au point que l’on se réjouit de voir Billy être piégé par une femme démoniaque, Brooke (Charlotte de Sex and The City) qui finira par mourir noyée dans la piscine, laquelle devra de nouveau être nettoyée, balayée, astiquée, « Ka sa yé misyé bobo ». Vous commencez à connaître la chansonnette !

De son côté, Alison aime Billy, aussi infidèle soit-il. Elle est également le bouc émissaire d’Amanda Woodward, sa supérieure chez D&D. Spoliée, exploitée, martyrisée, elle quitte le bureau tardivement et rejoint son dadais de Billy sous l’œil narquois de la digne Amanda. Navigant entre désoeuvrement et infortune, le couple explosera sous l’effet conjugué de l’alcoolisme et de la rivalité professionnelle (car Billy non content d’être volage trouvera le moyen de voler le poste d’Alison). Oui, c’est moche.

Amanda Woodward est un JR Ewing en jupons, une femme assoiffée d’argent et de puissance qui multiplie les aventures amoureuses, jusqu’à tomber véritablement sous le charme de Peter Burns, un séduisant médecin coiffé comme Claire Chazal. Amanda est prête à toutes les bassesses pour arriver à ses fins. Elle deviendra propriétaire du complexe immobilier et en profitera pour éclabousser un peu plus les autres de son prestige. Nous en reparlerons.

Série Melrose Place

Jack et Jo sont deux gros zéros vêtus de cuir dont on n’a même pas envie de parler. Jack joue au billard dans un bar nommé le Shooters et sert parfois des verres. Jo est photographe et fait toujours grise mine lorsqu’elle n’est pas en pétard pour telle ou telle raison. On note tout de même que Jack sera un compagnon durable d’Amanda, phénomène qui reste à ce jour inexplicable.

Plus palpitant est le personnage de Matt, (Tom Scavo dans Desperate Housewives) étudiant en médecine, consommateur de toxiques à ses heures, gay et confident de la plupart des personnages. Grâce à lui, on apprendra des tas de choses, mais il connaîtra une fin tragique dans un accident de voiture.

Reste à présenter un petit groupe marginal dont la figure de proue est Michael Mancini, médecin séducteur un peu pervers et très malhonnête. Marié à Jane (une styliste pénible dans le genre de Jo), il cumule les intrigues amoureuses à l’instar d’Amanda et commet l’irréparable en s’entichant de la pétillante Sydney, petite sœur de Jane. De cet affront, Jane ne se relèvera pas. Toujours en quête de nouveauté, Michael noue une liaison passionnée avec Kimberly (Bree dans Desperate Housewives, décidément) personnage haut en couleurs qui fera sauter le complexe immobilier avant de vouloir lobotomiser Peter Burns, entre-temps devenu associé de Michael Mancini. Cela nous ramène à Amanda Woodward et nous permet de conclure. A la fin de la série, Amanda et Peter décident de disparaître et simulent un accident pour faire croire à leur mort. Ils entendent vivre sur une île déserte jusqu’à la fin de leurs jours.

Melrose Place s’achève donc sur ce final réaliste, à l’image de la série.

Et vous alors, quelle intrigue de Melrose Place avez-vous préférée ?

Générique – Melrose Place

  • menelik
    yes
    Publicité chocolats Treets
    tang
  • Publicité chocolats Treets
    menelik
    yes
    tang
  • Loading Facebook Comments ...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓