Docteur Quinn, femme médecin

docteur-quinn

Après que La petite maison dans la prairie soit devenue un patrimoine télévisuel, les studios nous envoyaient encore une série d’une autre époque appelée Docteur Quinn, femme médecin, jouée par Jane Seymour. Qui se souvient de ses 149 aventures sur 6 saisons, diffusées chez nous en 1993 sur M6 ?

L’histoire contait celle de Michaela Quinn, docteur généraliste de Boston, qui partait exercer sa profession dans la petite contrée de Colorado Springs. À peine arrivée, elle prenait en charge les trois enfants de son amie décédée. Elle était également épaulée par Sully, un Indien. Mais comment vivre pleinement sa profession, lorsque celle-ci était mal vue à l’époque (1867) quand elle était pratiquée par une femme et que les habitants avaient des préjugés trop ancrés ?

Pour moi, je classe cette série au même niveau que les Wonder Woman, Drôles De Dames, Xéna ou Buffy, car ça mettait en lumière une femme forte, libre, indépendante et intelligente, qui détruisait les stéréotypes de l’époque, tout en se battant pour des causes auxquelles elle croyait. De plus, elle comprenait divers types de personnages comme des Indiens, des afro-américains, voire mêmes des prostituées, qui n’étaient pas, voire peu présents, dans des séries comme La petite maison dans la prairie, par exemple.

docteur-quinn-femme-medecin
Dès que je la regardais, je voyageais dans le temps. J’apprenais donc sur la vie de cette époque, en quelque sorte. Par ce biais, elle dévoilait une évolution des mœurs, mais aussi des personnages. En effet, les trois-quarts des habitants de Colorado Springs avaient des appréhensions envers cette femme médecin. Ils leur avaient fallu du temps pour s’habituer à elle, ainsi qu’à son compagnon Sully, qui était d’une autre culture. L’évolution de Myra, une prostituée qui finissait avec Horace, m’a également touché, tout comme le passé de Robert E, forgeron de la ville, qui était un ancien esclave (et oui, j’en ai versé des larmes). Je constatais alors qu’ils avaient tous un passé difficile, ce qui conférait une certaine émotion. À part ça, l’idée de présenter la civilisation indienne à travers les personnages de Sully ou Nuage Dansant, fut pour moi très instructive et enrichissante.

Avant de conclure, avez-vous remarqué le destin brillant des trois enfants ? L’aîné Matthew était shérif de la ville, la seconde Colleen devenait docteur, quant au petit dernier Bryan, il fut journaliste. Tout cela montrait que l’on pouvait réussir, même si la vie ne nous faisait pas de cadeaux….

Et vous, quels souvenirs avez-vous de la série culte Docteur Quinn, femme médecin ?

Générique – Docteur Quinn, femme médecin

Merci à RémyR pour ce souvenir.

  • tang
    yes
    menelik
    Publicité chocolats Treets
  • tang
    menelik
    yes
    Publicité chocolats Treets
  • Loading Facebook Comments ...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓