La course au jouet

course-au-jouet

Pour Noël, tout le monde parle des films comme : « Maman J’ai raté l’avion », « Le Grinch » ou encore « Love Actually ». C’est bien, mais il serait injuste de ne pas évoquer la super comédie familiale : « La course au jouet ». Qui se souvient de ce blockbuster, paru en 1996 ?

Et oui, si Arnold Schwarzenegger a rayonné dans les superproductions telles que : « Terminator », « Predator » en passant par « True Lies », il ne faut pas oublier, qu’il a excellé dans les comédies populaires. En effet, ce récit est pour moi, l’une des pépites dans sa carrière d’acteur.

Et pour cause : la trame réalisée par « Brian Levant » et qui comprend également en vedettes l’humoriste « Sinbad », « Jake Lloyd » ou encore « Rita Wilson », contait l’histoire d’un père surchargé par le travail, qui n’a qu’une seule mission : acheter la figurine « Turbo Man », pour le Noël de son fils. Hélas pour lui, comme ce jouet est le héros d’une série phénomène, il est très vite en rupture de stock. Débute alors pour Howard, une véritable course aux jouets, parsemée d’embûches.

Personnellement, c’est mon film préféré d’Arnold Schwarzenegger, mais aussi de Noël, car  son thème est universel et pose la question suivante : Que ferait-on pour le Noël de ses enfants ? Cela démontre également toute la bravoure, ainsi que l’amour portés par les parents à leurs progénitures et grâce à ces valeurs véhiculées, cela donne une comédie familiale touchante et réussie.

course-jouet-film

De plus, l’alchimie entre Howard le père riche et stressé et Myron, le facteur modeste et délirant, est intéressante et même hilarante, car ils s’en prennent plein la gueule, me faisant alors penser à « Maman j’Ai raté l’avion » et un peu à « Madame Doubtfire » avec les nombreux gags. En effet, c’est rythmé par l’action, très bien produit dans son ensemble, mais qu’est-ce que c’est drôle ! Cela démontre également l’absurdité et le cas de conscience, que certaines personnes ont durant les fêtes de fin d’années et cela se voit surtout dans la scène de la radio, mais aussi quand Arnold se bat avec un gang de Pères Noël dans un hangar ou lorsque ce dernier vole le cadeau de Noël à son petit voisin d’à côté.  Dites-moi, ce que vous en pensez ?

Ceci dit, je ne vous dévoilerais pas la fin, car les paroles de l’enfant sont trop touchantes, mais je vous invite à découvrir ou à revisionner ce film incontournable de Noël, qui ravira aussi bien les petits, que les grands. À savourer dans un plaid bien chaud, en famille, avec un bon chocolat chaud ou des pop-corn ! Plus c’est simple, comme je le dis toujours, et mieux, c’est ! Merci Noël !

Quant à moi, je vous souhaite à tous un Joyeux Noël rempli de joie, de bonheur et d’amour et vous dit à l’année prochaine.

Et vous, quels souvenirs gardez-vous du film « La course au jouet » ?

PS : A quand une rediffusion de ce super film sur les chaines de télévision ?

Bande-Annonce – La course au jouet

Merci à RémyR pour ce souvenir.

  • menelik
    Gâteau Yes des années 80
    tang
    Publicité chocolats Treets

  • Widget not in any sidebars
    Loading Facebook Comments ...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓