SOS Fantômes

sos fantomes

Who you gonna call ? GHOSTBUSTERS !

Ça y est vous avez la musique en tête ? C’est bien on peut commencer… Et aujourd’hui j’envoie du lourd, un film culte des années 80 qui a marqué mon enfance et qui reste encore aujourd’hui l’un de mes films préférés : S.O.S Fantômes ! Mes trois chouchous Peter Venkman, Raymond Stantz et Egon Spengler sont chercheurs à l’université, et sont virés dés le début du film. Pour cause ils proposent aux étudiants d’étudier les sciences paranormales (et Venkman en profite pour draguer les étudiantes le coquin). Appelés pour enquêter sur une apparition dans les sous sols de la bibliothèque de New-York. on se souvient tous de cette scène d’introduction avec le fantôme de la bibliothécaire demandant le silence, et ne l’obtenant pas se transforme en squelette hideux. Ils décident alors d’ouvrir une société d’investigations paranormales nommée SOS Fantômes (en VO Ghostbusters). Rejoints par un quatrième membre, Winston Zeddemore, ils deviennent bientôt le seul espoir du monde face à Gozer, un dieu sumérien malveillant qui se téléporte dans notre monde grâce à un immeuble maléfique érigé par ses fidèles à côté de Central Park.

Le pitch du film est une idée de l’acteur Dan Aykroyd. À la base Ghostbusters dépeignait le portrait d’exterminateurs futuristes qui à travers l’espace et le temps pourchassent des fantômes. Bill Murray rejoint le projet suivi de Harold Ramis (qui nous a récemment quitté) : le « futur » fantasmé par Aykroyd devient simplement New York de nos jours (enfin de leurs jours), moins cher à produire comme on l’imagine. Je sais que Eddie Murphy devait à la base endosser le rôle de Winston le quatrième larron mais l’histoire ne raconte pas pourquoi au final Ernie Hudson fut engagé, ou alors ce détail m’a échappé. Si le scénario se déroule à New York il faut savoir que la plupart des scènes d’intérieur et à « effets spéciaux » ont été tournées dans les studios à Los Angeles – oui on casse un peu le mythe là – mais tous les extérieurs sont bien dans la grosse pomme où d’ailleurs l’équipe a allègrement tourné sans autorisation.

sigourney weaver

J’ai oublié d’évoquer deux personnes : Sigourney Weaver qui était à l’époque à l’apogée de sa carrière entre deux Alien joue la vrai-fausse « petite copine » de Venkman, mais surtout hôte du cerbère de la porte, sorte de chien monstrueux et sbire de Gozer censé préparer son arrivée. Et Louis incarné à l’écran par l’excellent Rick Moranis (Dark Elmet dans La Folle Histoire de l’Espace c’est lui) autre sbire de Gozer : le maître des clés (oui la mission c’est de mettre la clé dans la porte, vous me suivez ?). Ah oui et comment évoquer SOS Fantômes sans parler de la bande originale aussi culte que le film avec la chanson Ghostbusters de Ray Parker Jr que je vous ai fredonnée au début de cet article, véritable tube de l’année 1984 accompagnant l’énorme succès du film.

Je ne m’étendrai pas sur SOS Fantômes 2 (qui fera peut-être l’objet d’un futur article tiens), mais je tenais à préciser si vous ne le savez pas encore qu’un reboot du film va sortir en 2016 avec une équipe 100 % féminine. SOS Fantômes 3 était en projet depuis des années mais au point mort à cause de Bill Murray qui ne voulait pas en être, les producteurs ont donc décidé de faire une nouvelle version du film… dans laquelle le même Bill Murray a décidé de faire un caméo !

sos fantomes Bibendum Chamallow

Je ne sais plus précisément à quel âge j’ai découvert le film mais je devais être très jeune, SOS Fantômes me faisait alors très peur. Une peur mêlée forcément de rire (le film a beaucoup d’humour et de second degré) et de fascination pour cette raison que je le regardais jusqu’au bout. La scène la plus culte ? L’arrivée du Bibendum Chamallow à la fin, une image de l’enfance pervertie par Gozer en un espèce de monstre immense et ridicule avec une voix sortie d’un film d’horreur !

Quels souvenirs gardez-vous du film et êtes-vous pressés de découvrir le reboot ?

Vous pourrez retrouver de nombreux produits dérivés de SOS Fantômes sur le site 🙂

  • tang
    menelik
    Publicité chocolats Treets
    Gâteau Yes des années 80

  • Widget not in any sidebars
    Loading Facebook Comments ...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓