Oliver et compagnie

oliver-et-compagnie dessin animé Disney

Oliver et Compagnie n’est pas le plus célèbre des Disney, il appartient à une période un peu creuse pour le studio, juste avant sa renaissance dans les années 90 (La Petite Sirène, Aladdin, La Belle et la Bête…). Le film se déroule à New York : on suit Oliver, un petit chat abandonné, qui est recueilli par Roublard, un chien des rues qui porte particulièrement bien son nom, un débrouillard chapardeur qui habite une vieille péniche sur les docks. Là, Oliver fait la connaissance du maître de Roublard, un ferrailleur nommé Fagin, et une bande de chiens abandonnés ou vivant dans la rue : Tito l’extravagant chihuahua, Einstein le dogue allemand, le petit futé bouledogue Francis, et Rita une chienne affectueuse à l’esprit particulièrement affûtée.

Forcément ce petit monde va se retrouver face à un méchant. Il s’avère que Fagin doit de l’argent à une petite crapule nommée Sykes qui s’entoure de ses deux affreux dobermans DeSoto et Roscoe. Roublard et la meute décident d’aider leur maître en braquant une superbe voiture dans les rues de New York. Mais la tentative échoue et Oliver finit coincé dans la limousine. Heureusement à l’intérieur se trouve Jenny, une fillette laissée complètement de côté par ses parents (très riches). Les deux laissés pour compte vont nouer une relation des plus solides pendant que le brigand Sykes se fait de plus en plus menaçant…

Précisons que Oliver et Compagnie est sorti en 1988 (il est le 35ème long d’animation des studios Disney) et si l’histoire vous rappelle vaguement des souvenirs, c’est qu’elle s’inspire du célèbre Oliver Twist de Charles Dickens – donc le chaton a gardé le nom.

oliver et compagnie

Même s’il est moins connu, le film a tout de même nécessité deux ans et demi de travail pour 300 personnes, avec plus d’un million d’esquisses réalisées par les artistes. Avant ça il a fallu prendre des centaines de photos de New York… avec une perspective de chien donc en mettant l’appareil proche du sol. Pour leur animation, les chiens ont bénéficié des techniques précédemment développées lors des 101 Dalmatiens. Et c’est aussi le tout premier long métrage d’animation Disney a avoir eu une équipe chargée de créer de l’animation de synthèse à l’ordinateur pour les nombreux éléments de background de New York (voitures, égouts…) trop long à animer un par un à la main.

Il y a de nombreux « easter eggs » (comme on dit dans le milieu) des petits clins d’œil à d’autres films Disney : on peut voir Pongo et Roger (Les 101 Dalmatiens), Jock, Peg, César (La Belle et le Clochard), Ratigan (Basil détective privé), une chanson de Blanche-Neige est fredonnée, et Fagin porte une montre Mickey !

Oliver et compagnie chien et chat

Au départ, Oliver et Compagnie ne devait pas être un nouveau film mais une suite aux aventures de Bernard et Bianca. La petite Penny aurait désormais vécu à New York avec sa famille adoptive et son chat Rufus. Malheureusement (ou heureusement) le concept fut abandonné, même si les deux films gardent un style graphique très proche – sans compter la petite Jenny qui ressemble trait pour trait à Penny. Le film est également l’occasion pour le studio Disney de renouer avec ses films musicaux après dix ans de pause. C’est également le tout premier film Disney avec des placements de produits (de la pub quoi) pour Coca notamment. L’équipe se défendit d’avoir voulu mettre des pubs pour de l’argent mais pour un soucis de réalisme : après tout que serait New York sans ses panneaux !

En France le film a été poussé grâce à la chanson d’Oliver interprétée par Anne Meson, ambassadrice Disney de l’époque, avec un clip reprenant des images du film, et un single s’étant très bien vendu.

Sinon il reste quelques produits Oliver et Compagnie en stock sur Génération Souvenirs. Et maintenant c’est à vous : de votre chanson à votre personnage préféré, on attend tous vos souvenirs du film… en commentaires !

Et rien que pour le plaisir des oreilles, voici le clip d’Anne Meson – Oliver :

  • Publicité chocolats Treets
    tang
    menelik
    Gâteau Yes des années 80
  • tang
    menelik
    Gâteau Yes des années 80
    Publicité chocolats Treets
  • Loading Facebook Comments ...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓