Juliette je t’aime

Juliette je t'aime

Dans Juliette je t’aime nous nous retrouvons à la pension des Mimosas, qui est une habitation assez peu confortable, avec des locataires un peu (beaucoup) loufoques : il y a déjà Pauline qui est une mère célibataire et alcoolique, Charlotte vraiment l’exhibitionniste de service, Stéphane très intéressé par l’argent et auréolé de mystère. Et enfin il y a Hugo qui est un étudiant qui a vraiment du mal et qui tente d’accéder à l’université.

Juliette Rozier arrive et est nommée nouvelle boss de cette Pension de famille des Mimosas. Le jeune Hugo tombe amoureux, malheureusement pour lui il se retrouve en rivalité avec François qui est un entraîneur de tennis plutôt élégant et séduisant, lui aussi veut décrocher le cœur de Juliette. Évidemment les deux mâles vont rivaliser d’ingéniosité afin d’attirer dans leurs filets la belle et jeune Juliette. Tout ça, mélangé aux difficultés que vont apporter les autres pensionnaires tout au long de la série, et vous avez une tranche de vie fleuve à la Plus Belle la Vie !

juliette-je-t-aime

Vous l’avez compris, Juliette je t’aime est l’adaptation française d’un anime japonais de 96 épisodes diffusés dans les années 80, il s’agit bien évidemment d’une romance et plus globalement d’une histoire d’amitié et presque de famille, puisque toute la petite pension va recréer une image de la famille bien qu’un peu dissolue.

C’est bien sûr le Club Dorothée qui a diffusé la série en France. Ce qu’on aimait surtout dans cet animé c’était les personnages secondaires, les pensionnaires, tous plus dévergondés les uns que les autres. Et puis Juliette avait aussi un passé plus trouble qu’il n’y paraissait au premier abord, ce qui va amener de très nombreux malentendus, de l’humour bien sûr à voir Hugo galérer autant à conquérir sa belle Juliette.

On aimait beaucoup cette galerie de personnages un peu fous mais attachants, et outre l’humour il y avait aussi parfois des pointes d’émotion. Et puis c’était aussi et surtout un vrai soap avec les histoires amoureuses et surtout le triangle amoureux des trois personnages principaux !

juliette je t'aime à la pension des mimosa

Comme beaucoup de dessins-animés adaptés en France à l’époque, Juliette je t’aime a subi de nombreux changements par rapport à la version originale, que ce soit bien sûr la francisation (à l’extrême) de tous les noms nippons, le générique bien sûr interprété par Bernard Minet (visible ci-dessous) avec des extraits de la série. Et puis bien sûr moralité oblige, toute mention à l’alcool a été flouée alors qu’on sait que Pauline est alcoolique et en consomme pas mal, du coup le Saké est remplacé par du simple jus de pomme, alors qu’on voit clairement les personnages ivres la scène d’après ce qui rendait l’histoire comique mais involontairement.

Ah oui et on a aussi les DVD Juliette je t’aime sur Génération Souvenirs venez y faire un tour. Quels sont vos souvenirs en particulier concernant la série les amis ?

  • yes
    tang
    Publicité chocolats Treets
    menelik
  • menelik
    tang
    yes
    Publicité chocolats Treets
  • Loading Facebook Comments ...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓