Albator, le corsaire de l’espace

albator

Lancée dans la 1ere vague de mangas en France : « Albator, le corsaire de l’espace  », « Goldorak », ont conquis le public français et sont très populaires dans notre contrée. Retour sur ce 1er dessin animé japonais au succès intergénérationnel, diffusé sur Antenne 2 en 1980 et qui a marqué des millions d’enfants…

Que dire, tellement que tout a déjà été expliqué ? Ce personnage fut d’abord créé par Leiji Matsumoto en 1969, avant qu’il ne prenne de l’ampleur dans ses propres aventures via le manga éponyme paru en 1977 et la série animée de 1978. Le dessinateur s’était inspiré du guerrier issu de contes antiques : Musashi Miyamoto. Pour moi, je ressens aussi l’inspiration du célèbre pirate « Peter Easton », dans l’apparence. Qu’en dites-vous ?

L’histoire contait celle de « Albator », le corsaire de l’espace, qui a déserté la Terre, lorsque celle-ci fut dévastée. Il avait une mission : rechercher des vivres sur d’autres planètes, afin d’éviter que la notre ne se meurt. Sauf qu’entretemps, les Siegfrieds ont débarqué et que les esprits des Terriens ont été envoûtés. Il doit tout faire pour que ceux-ci retrouvent leurs raisons. Par ce biais, il est considéré comme un hors-la loi. S’ensuit alors pour notre héros, une quête riche en aventures intergalactiques, accompagnées de combats spectaculaires.

albator-corsaire

Personnellement, quand je vous parle d’« Albator », tout comme « Goldorak » d’ailleurs, il me vient tout de suite l’impact impressionnant, qu’ils ont véhiculé lors de leurs diffusions à la télé. Peut-être, parce qu’il n’y avait que trois chaînes à l’époque ? Sûrement ! Cependant, le fait que les deux héros soient arrachés à leurs mondes d’origines pour servir une cause noble, pose une question cruciale sur le reste de l’univers : est-ce qu’ils ont le choix ? Par ce biais, cela en font des œuvres aussi bien théâtrales, que poétiques, que je les qualifierais de chefs d’œuvres de l’ère moderne. Dites-moi, si j’ai tort ?

De plus, ces mangas surfaient également sur la tendance des années 60 où la science fiction était la reine des écrans. Que ce soit au cinéma via « Star Wars » à la télé comme « Star Trek » ou « Les envahisseurs », il était impossible d’y échapper et de par la qualité des dessins et la fluidité des mouvements, cela en fait des œuvres cultes, qu’il faut voir au moins une fois dans sa vie !

À noter, que la musique est interprétée par le célèbre « Charden » et qu’elle fut composée par notre incontournable  « Didier Barbelivien » national. Ça y est, grâce à moi, vous pouvez briller en société (rires) ! Merci RémyR (rires bis) !

Bref, ce fut tellement un phénomène imparable, que cela a engendré une autre série animée : « Albator 84 », des bandes dessinées, des nombreux oav, mais aussi l’excellent film de toute beauté « Albator, corsaire de l’espace » paru en 2013, que je vous recommande vivement, tellement que c’est bien fait graphiquement !

Ça restera aussi un des dessin animés japonais les plus marquants de l’ère moderne et juste pour ça : Merci Leiji Matsumoto.

Et vous, quels souvenirs gardez-vous de la série animée culte « Albator, le corsaire de l’espace » ?

Générique – Albator, le corsaire de l’espace

Merci à RémyR pour ce souvenir.

  • menelik
    tang
    Gâteau Yes des années 80
    Publicité chocolats Treets

  • Widget not in any sidebars
    Loading Facebook Comments ...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓