Columbo

Columbo Peter Falk

« Quand je dirai ça à ma femme ». Ces quelques mots ont une résonance particulière dans notre imaginaire collectif. Et oui, aujourd’hui je vais vous parler d’une des séries télé les plus cultes : Columbo. Preuve de son succès : 68 épisodes, pour une diffusion entre 1968 et 2003, plus de trois décennies ! Peut-être que vous ne le saviez pas : le premier épisode de la saison 1 a même été réalisé par un certain Steven Spielberg (et non le pilote par Richard Irving) : c’est même la seule enquête où l’on voit Columbo échouer, non pas à trouver le coupable, mais à l’arrêter faute de preuve. Le succès de la série vaut évidemment beaucoup à l’interprétation de Peter Falk en inspecteur, paraissant toujours naïf et un peu gauche de prime abord (sans compter une propreté un peu douteuse si l’on en croit à l’état de son célèbre imperméable). Un gentil ringard, même pour l’époque, cachant en réalité un esprit de logique méthodique pour coincer les criminels. C’est toute la technique Columbo : les méchants voient un bon gars un peu lourd, baissent leur garde face à cet inspecteur a priori peu dangereux (on ne juge pas un livre à sa couverture) et PAF.

L’originalité de la série tient dans son concept choc : montrer en introduction le meurtrier préparant son forfait et supprimer la victime. Le spectateur devient une sorte de témoin complice qui en sait direct plus que Columbo. Tout le sel de la série est de voir comment l’inspecteur va coincer le criminel, quelles preuves va-t-il pouvoir trouver pour l’envoyer à la case prison (sans passer par la case départ et toucher 20.000 Francs). Le traditionnel polar est renversé comme une tarte tatin : le suspens ne réside pas dans l’identité du meurtrier, mais dans le raisonnement que va élaborer Columbo et sa perspicacité légendaire.

Peter Falk

Tout est culte dans cette série, devenue une référence : du fameux imper beige usé en passant par sa Peugeot 403, son basset simplement appelé « le chien » et son cigare ! Et bien sûr comme indiqué en préambule avec la citation : sa femme, qu’on ne verra jamais en 35 ans d’existence même si un épisode tournera autour de la tentative d’empoisonnement de ladite femme sans jamais la montrer. On finit par se demander s’il ne l’idéalise pas trop et si elle existe vraiment ! Il l’évoque beaucoup dans les épisodes surtout pour étoffer ses conclusions de petites anecdotes savoureuses sur sa vie. Alors, simple méthode pour déstabiliser les criminels ou madame Columbo existe-t-elle vraiment ? Le débat et lancé (mais après tout on ne connaît pas non plus son nom à cet inspecteur!).

Contrairement aux séries policières actuelles, Columbo était vraiment drôle, ce n’est absolument pas une série sordide qu’on va suivre pour le côté glauque et les effusions de sang, c’est au contraire subtil et classe (les meurtriers étant très souvent des personnes aisées pour créer un décalage avec l’inspecteur). Il est drôle parce qu’il parle beaucoup et surtout pour ne rien dire !

Peter Falk

Quelques années avant son dernier épisode, Columbo ne revenait plus que de manière événementielle à cause des coûts de production notamment. Initialement diffusée sur NBC, la série est récupérée en 1989 par son concurrent direct ABC et le rythme change ; en France la série a été le gros succès de TF1 notamment. Malheureusement le dernier épisode tourné en 2003 était plutôt mauvais. Peter Falk tenta de produire un nouvel épisode vers 2007, sensé être la dernière enquête de l’inspecteur. L’épisode ne vit jamais le jour et Peter Falk mourut en 2011.

Du fait de mon âge j’ai surtout connu Colombo dans sa deuxième phase d’existence (même si les multiples rediffusions m’ont permis d’en voir beaucoup) et c’est une série que j’adore, pour cet humour évoqué et aussi pour le plaisir sadique de le voir coincer des criminels en se moquant d’eux alors qu’ils pensaient leur plan infaillible. Un culte télévisuel. Partagez vos coups de cœur : pourquoi aimez-vous la série ? Ou pourquoi au contraire la détestez-vous ?

Générique – Columbo

  • Gâteau Yes des années 80
    menelik
    Publicité chocolats Treets
    tang
  • menelik
    Publicité chocolats Treets
    Gâteau Yes des années 80
    tang
  • Loading Facebook Comments ...

    Pas de réponses

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓