Le silence des agneaux

le-silence-des-agneaux

Nous sommes en octobre, le mois d’Halloween ! Sur Génération Souvenirs nous mettons les petits plats dans les grands et vous proposons toute une sélection de produits aussi effrayants que délicieux pour l’occasion. Et nous accompagnerons ce mois d’épouvante par une sélection d’articles bien choisis sur le blog. Et on commence aujourd’hui avec l’un des plus grands thriller ever, l’un de mes films préférés : Le Silence des Agneaux.

Dans le film, on suit Clarice Starling qui est une jeune et prometteuse stagiaire du FBI, dont les compétences de profileuse sont tout de suite repérées par Jack Crawford qui dirige le département des sciences du comportement. Son département est en pleine activité sur l’enquête de Buffalo Bill, un tueur en série qui découpe la peau de ses victimes !

Ce cher Jack envoie la petite Clarice pour la tester auprès du cannibale Hannibal Lecter, qui non content de dévorer ses victimes avec des fèves au beurre et un excellent chianti, est aussi un psychiatre de renom enfermé dans un asile psychiatrique de haute sécurité. Lecter étant un maître de l’analyse du comportement humain mais refusant de parler à qui que ce soit, Crawford espère que Clarice pourra retirer de lui de précieuses informations concernant la psyché de Buffalo Bill.

Hannibal va d’abord l’envoyer dans un vieil entrepôt où elle va découvrir une tête dans un bocal, première victime de Buffalo Bill. Hannibal va ainsi révéler qu’il connaît l’identité de Buffalo Bill, qui lui avait été présenté par l’un de ses patients (celui-là même en bocal). Il marchande avec Clarice : des indices contre des informations personnelles sur sa vie. Bien qu’on lui ait dit de ne jamais se prêter au jeu du cannibale, Clarice va commencer un troublant jeu de pistes, guidé par Hannibal Lecter…

le silence des agneaux

Le Silence des Agneaux est donc un classique, l’un des plus grands thrillers américains, réalisé par Jonathan Demme en 1991. C’est l’adaptation du deuxième livre d’une série de quatre écrite par Thomas Harris qui met en scène le personnage imaginaire d’Hannibal Lecter, aussi brillant que psychopathe. Les autres romans du cycle ont été également adaptés au cinéma : Dragon Rouge qui se déroule avant les faits du Silence des Agneaux alors que Lecter vient juste de se faire emprisonner, Hannibal réalisé par Ridley Scott qui est la suite (et fin) de l’histoire de Lecter. Et enfin Hannibal Lecter les origines du mal qui est un prequel qui revient sur les causes du cannibalisme chez un Hannibal adolescent. Tous les films ne se valent pas : si le Silence des Agneaux est un classique, Hannibal (le plus gore de la série) est aussi un bon film, Dragon Rouge en revanche est divertissant quand Les origines du mal est un petit navet.

Le Silence des Agneaux a obtenu « le big 5 » aux Oscars, raflant tous les prix les plus importants : film, réalisateur, scénario, acteur et actrice. C’est d’ailleurs un record pour Anthony Hopkins qui n’apparaît que dans 20 minutes de film, le rôle le plus court dans cette catégorie du « rôle principal ». Jodie Foster quant à elle porte tout le film par sa douceur et sa force constante tout au long des événements, elle y est magistrale. C’est d’ailleurs le seul film de la saga que l’actrice ait fait (contrairement à Hopkins qui a rendossé à chaque fois le rôle).

Le film est culte pour ses scènes de dialogue entre Hannibal et Clarice à l’asile, qui font toujours leur petit effet, ainsi que Buffalo Bill qui donne froid dans le dos. Souvenez-vous de cette scène sous fond de musique « Goodbye Horses » où le tueur danse nu en revêtant l’habit de peaux de ses victimes qu’il s’est confectionné, cachant son sexe entre ses jambes pour se donner l’aspect d’une femme. Le film doit énormément à son ambiance sordide, sa photographie froide, sa musique inquiétante, son enquête passionnante, et ses acteurs tous excellents. Ce film fera forcément son petit effet si vous le mettez pour Halloween !

Vous souvenez-vous du Silence des Agneaux ? Partagez vos scènes préférées en commentaire !

Bande Annonce – Le silence des agneaux

Loading Facebook Comments ...

Pas de réponses

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de compléter le CAPTCHA. *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

↓