Cyclisme – L’affaire Festina

affaire festina

L’année 1998 aura fait sensation dans le monde du sport. Enfin cette sensation là, on s’en serait bien passé. Si je vous dis dopage, vous me répondez :

a) Richard Virenque

b) Course cycliste

c) Affaire Festina

Toutes les réponses étant bonnes, vous avez forcément fait le bon choix. L’affaire Festina, cette triste histoire de dopage avait bien ébranlé le cyclisme pro l’année de la coupe du monde de football. Le scandale avait éclaté peu avant le Tour de France. Un soigneur de l’équipe Festina – une formation de cyclisme professionnel sur route, sponsorisée par le fabricant de montres Festina – se fait contrôler à la frontière franco-belge avec des produits dopants et des stupéfiants. Pouvant difficilement nier devant les preuves, il avoue un dopage organisé et médicalisé au sein de la formation.

Festina Richard Virenque

L’équipe au complet sera mise hors course en plein milieu du Tour et certains membres seront placés en garde à vue. En cause dans l’histoire, les coureurs Richard Virenque (seul coureur poursuivi pour incitation au dopage qui écopera également d’une suspension et une amende par la fédé suisse de cyclisme), Laurent Brochard, le suisse Alex Zulle, Laurent Dufaux, Armin Meier, Christophe Moreau, Pascal Hervé et Gilles Bouchard, pour ne pas tous les citer. Le directeur sportif Bruno Roussel et le soigneur Willy Voet seront condamnés à une peine de prison avec sursis et des amendes (en francs !).

Soupçonnant un dopage global, la police fera une descente dans les camions et hôtels des autres équipes. Les coureurs montreront leur indignation face à ses méthodes jugées envahissantes en mettant pied à terre au milieu de la course, 5 équipes abandonneront.

Si la manière laisse à désirer, les policiers auront eu du flair car l’équipe TVM sera elle aussi mise en examen pour des problèmes de dopage.

Malheureusement pour le cyclisme professionnel, celui-ci fait l’objet de critiques récurrentes souvent liée à la prise de coups de pouce pour nous offrir une performance plus impressionnante. Plus récemment c’est Lance Amstrong qui a été touché par le scandale. En même temps, s’ils sont tous dopés, ils jouent presque sur une pédale d’égalité, non ?

Bref, dopage et cyclisme, à mon avis nous ne sommes pas près de dissocier les deux…

Souvenez-vous : Suite à cette affaire, la ligne de défense très instable de Richard Virenque fut raillée par Les Guignols de l’info avec la désormais très célèbre réplique : « doppé à l’insu de mon plein grès« . Elle devint rapidement une expression à la mode reprise et parodiée par tout le monde. Petite « piqûre » de rappel :


  • Publicité chocolats Treets
    menelik
    tang
    Gâteau Yes des années 80
  • menelik
    Publicité chocolats Treets
    tang
    Gâteau Yes des années 80
  • Loading Facebook Comments ...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓