Le téléphone à cadran

telephone à cadran

Qui ne s’est pas arracher les cheveux en composant un numéro de téléphone sur lequel il fallait faire le tour du cadran ? Vous le connaissez tous très bien ce téléphone qui ne tolérait aucune mais alors aucune erreur de composition du numéro sous peine de tout recommencer depuis le début ! Il ne fallait pas être nerveux ! Gros luxe pour l’époque : la possibilité d’avoir une discussion en stéréo grâce à son magnifique et très pratique deuxième écouteur situé à l’arrière de l’appareil. Qu’est-ce qu’on avait l’air bête avec ça !

Cet objet fait partie intégrante des années 80. On attendait pendant des heures l’appel d’une copine, les portables n’existant pas encore, nos interlocuteurs savaient qu’il fallait nous rappeler ultérieurement en général le soir, créneau horaire où tous les gens étaient normalement chez eux. Sans oublier les milliers d’adolescents qui explosaient la facture de téléphone au grand dam de leurs parents !

Mais connaissez-vous l’histoire de ce téléphone de légende ? L’histoire commence grâce à un entrepreneur nommé Strowger, qui en eut assez de voir les communications qui lui étaient destinées être passées à ses concurrents par les opératrices du téléphone. C’est ainsi qu’apparut le premier téléphone automatique en 1891. Au départ, le cadran est mis au point par Strowger mais est adapté sur des téléphones déjà existants. Les  téléphones déjà équipés apparaîtront par la suite.

On voit les premiers téléphones à cadran apparaître dans les années 40 sous l’appellation S 63. Il tient son nom de l’abréviation SO. CO. TEL (Société des Constructeurs de Téléphone). C’est un poste de fabrication moderne : châssis et coque en plastique injecté, circuit imprimé recevant tous les composants électronique, sonnerie intégrée à volume réglable. La première version est fabriquée en couleur grise. Il est par la suite décliné en bleu, marron, rouge et blanc. Puis pour égayer tout ça, de nouvelles couleurs firent leur apparition. Je me souviens que le miens était de couleur ivoire. 

La démocratisation de ce téléphone se fera progressivement car nous avons pour bon nombre d’entre nous vécu avec ces téléphones qui nous laissent encore au jour d’aujourd’hui un souvenir mémorable !

Une petite anecdote sur cet objet culte de notre enfance ?

Merci à Morgane et Hinda pour ce souvenir.

  • menelik
    tang
    Publicité chocolats Treets
    Gâteau Yes des années 80
  • tang
    Publicité chocolats Treets
    menelik
    Gâteau Yes des années 80
  • Loading Facebook Comments ...

    Pas de réponses

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓