Notre Dame de Paris

notre-dame-de-paris

En 1998, ce n’est ni un single, ni même un album, mais bel et bien une comédie musicale, qui cartonnait. Rappelez-vous de « Notre Dame De Paris », dont le raz de marée phénoménal a tout balayé sur son passage.

Pour une fois, que ce n’est pas une adaptation francophone de Broadway ! On ne va pas s’en plaindre ! En effet, on n’a pas vu ça depuis « Starmania ». Il s’agissait de l’adaptation du roman « Notre Dame de Paris », écrit par « Victor Hugo » en 1831. Pour se faire, on prenait Luc Plamondon en tant que parolier, Richard Cocciante pour la composition, mais aussi Gilles Maheu, qui se chargeait de la mise en scène et le tour est joué !

Côté casting : « Garou » campait « Quasimodo », « Patrick Fiori » était « Phoebus », « Noa », puis « Hélène Ségara » incarnait « Esmeralda », « Daniel Lavoie » jouait « Frollo », « Julie Zenatti » interpréta « Fleur de Lys », sans oublier « Bruno Pelletier », qui représentait « Gringoire ».

De cette alchimie, naquirent les tubes «  Belle », qui fut classé n°1 durant de nombreux mois, devenant par la même occasion, l’un des singles les plus vendus de la décennie 90 avec plus de 2 500 000 exemplaires écoulés, puis « Le Temps des Cathédrales », qui s’érigea à la 5eme meilleure place.

notre-dame-paris

Etant donc un succès phénoménal, cette comédie musicale parcourra le monde, tout en étant adaptée en plusieurs langues. « Celine Dion » y reprendra « Live » en tant que single, tandis que les stars « Tina Arena » ou encore « Dannii Minogue », joueront les rôles principaux d’Esmeralda pour la version australienne. Rien que ça ! Elle a même été un triomphe en Corée, en attirant 1 million de spectateurs, mais aussi en Italie avec 2 millions de curieux.

Au total, la comédie musicale a généré 19 millions d’exemplaires vendus pour l’album, sans oublier, qu’elle a fut perçue par 8 500 000 d’auditeurs dans le monde, tout en disant aux américains, rois des shows spectaculaires à Broadway, que nous aussi, nous savons faire des belles représentations.

Cela a surtout relancé le genre en France, car sans « Notre Dame de Paris », nous n’aurions jamais eu « Les Dix Commandements » (2000), « Les milles et une vie d’Ali Baba » (2000), « Roméo et Juliette » (2001), « Cindy » (2002), « Le Petit Prince » (2002),  « Les demoiselles de Rochefort » (2003), « Autant en emporte le vent » (2003), « Belles, Belles, Belles » (2003), « Le Roi Soleil » (2005), « Cléopâtre «  (2007), « Les Aventures de Rabbi Jacob » (2008), « Mozart, l’opéra rock » (2009), parues durant la décennie 2000 et qui ont toutes eues un grand succès.

Et vous, quels souvenirs gardez-vous de la comédie musicale de « Notre Dame de Paris » ?

Extrait – Comédie musicale – Notre Dame de Paris

Merci à RémyR pour ce souvenir.

  • Publicité chocolats Treets
    tang
    menelik
    Gâteau Yes des années 80

  • Widget not in any sidebars
    Loading Facebook Comments ...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓