Portrait : Chris Columbus, le Spielberg alternatif

Chris Columbus

Salut les Amis, aujourd’hui je vais vous parler d’un grand monsieur qui a impacté l’enfance ou l’adolescence de nombreuses personnes. Chris Columbus : son nom est moins célèbre que Steven Spielberg et pourtant le bonhomme a autant œuvré pour vendre du rêve à une génération d’enfants. Je n’ai d’ailleurs pris conscience que récemment de l’impact qu’avait eu Chris Columbus sur ma propre enfance, c’est dire s’il méritait ces quelques lignes. C’est d’ailleurs sous la tutelle de Steven Spielberg qu’il commence sa carrière à Hollywood avec trois scénarios originaux et trois films cultissimes : Gremlins, Les Goonies et Le Secret de la Pyramide. Avouez que pour commencer une carrière on peut difficilement faire mieux ! Il s’intéresse très vite à la réalisation et met en scène dans la foulée ses deux premiers films qui ne resteront pas dans les mémoires. C’est en 1990 que sa carrière explose car il réalise une petite comédie familiale sans prétention : Maman j’ai raté l’avion, qui deviendra l’un des plus gros succès du cinéma américain. L’ironie de la chose : Maman j’ai raté l’avion est un film de commande pour Chris Columbus qui n’en a même pas écrit le scénario ! Et c’est justement sur les films qu’il réalise mais n’écrit pas qu’il a le plus de succès : la suite Maman j’ai encore raté l’avion, Madame Doubtfire avec l’immense Robin Williams (et oui c’est lui ça aussi, et je le découvre moi-même en écrivant ces lignes !), les deux premiers Harry Potter quelques années plus tard…

Les goonies

Alors c’est vrai qu’on connait plus Chris Columbus dans le film familial et la comédie mais l’un des plus beaux films de sa carrière est un drame poignant : Ma Meilleure Ennemie avec Susan Sarandon en mère malade et Julia Roberts. Faites le test, personnellement c’est l’un des films qui me fait pleurer le plus dans ma carrière de cinéphile ! Et pourtant le film n’est pas si éloigné de ses penchants habituels : il s’agira au fond pour deux enfants d’éprouver un drame de la vie et grandir, et la réflexion sur ce que c’est d’être parent. Si vous ne le connaissez pas, je vous le recommande chaudement.

Depuis quelques années, Chris Columbus n’écrit plus trop et se « contente » de réaliser ou produire (Les Quatre Fantastiques 1 et 2, La Nuit au Musée 1 et 2, Percy Jackson 1 et 2…). Même si tous ces films ont été à leur manière de grands succès, avouons que Chris Columbus nous fait moins rêver depuis L’homme Bicentenaire en 1999 d’après un roman de science fiction de Isaac Asimov. Un robot, personnage incarné une nouvelle fois par un Robin Williams impeccable, veut devenir humain et ressentir des émotions…

Pixels

Pourtant si je voulais aujourd’hui parler de la carrière de ce grand bonhomme (qui n’est pas si grand en réalité), c’est que 2015 signe son retour derrière un film qu’il réalise et produit. Le 22 juillet prochain sortira Pixels, une comédie de science fiction sur un concept hyper original et accrocheur : et si les anciens jeux d’arcade type Pacman devenaient des extraterrestres belliqueux attaquant la Terre ? Les fans de cinéma, de jeux et d’univers rétro risquent bien d’être comblés. En 2015, Chris Columbo promet de jouer encore avec nos souvenirs, pour émerveiller une nouvelle génération d’enfants, et nous faire frémir d’enthousiasme.

Mon souvenir d’enfance de Chris Columbus : les Gremlins. J’avais vraiment peur en le voyant pourtant j’adorais ce mélange de comédie fantastique et ses effets un peu horrifiques. Après tout, c’est comme ça que l’on grandit. Et puis je l’ai tellement vu de fois… Partagez avec nous vos souvenirs d’enfance liés à Chris Columbus !

  • menelik
    Publicité chocolats Treets
    Gâteau Yes des années 80
    tang

  • Widget not in any sidebars
    Loading Facebook Comments ...

    Pas de réponses

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓