Wally Gator

wallygatortitlecard

Vous souvenez-vous de Wally Gator ? C’était un alligator (on ne s’en serait pas douté) qui se prend pour un humain, insouciant et paisible, qui porte un col et des manches de chemise, et un galurin. Bien que le générique le présente comme un alligator dans un marais, sa maison se trouve dans le zoo de la ville. Il tente sans cesse de s’échapper du zoo dans lequel il vit, au grand malheur du gardien des lieux, M. Tourniquet. Mais toutes ses tentatives échouent et il retrouve toujours sa cage après de nombreuses péripéties.

Wally Gator est l’un des segments de l’émission télévisée « The Hanna-Barbera Show ». Les autres segments de l’époque étant Touché la Tortue, et Lippy le Lion. En tout Wally a eu droit à deux saisons dans le show ce qui représente quand même 52 épisodes. En France, la série a été diffusée pour la première fois en 1971 sur la première chaîne de l’ORTF. Elle a été rediffusée en 1976 sur TF1 dans « Les Visiteurs du mercredi », puis en 1987 dans le Club Dorothée. En 1996 c’est dans l’émission de France 2 « Hanna Barbera Dingue Dong » qu’on la redécouvre (et où personnellement je l’ai découverte), enfin dès 1999 sur Cartoon Network.

wally-gator

Il est marrant de noter que Wally Gator propose le même type de formule établie par Hanna-Barbera dans ses séries précédentes, en particulier la série Yogi l’Ours. Ces dessins animés plaçaient un animal dans un environnement contrôlé par l’homme et faisaient en sorte que ces personnages essayent de s’en échapper. Yogi vit dans un parc sous la garde d’un garde forestier ; Wally vit dans un zoo sous la supervision d’un gardien de zoo. Le thème qui anime la série est le désir de Wally d’échapper au zoo, un peu comme dans la série Le Pacha, où le personnage titre (un chat donc) essaye continuellement d’échapper à sa vie de chat de rue. Wally s’échappe avec succès dans chaque épisode, mais à la fin de l’épisode, il retourne au zoo. Dans certains cas, quelqu’un l’y renvoie, dans d’autres, il y retourne volontairement. Le résultat final est le même. Le zoo et la vie en captivité semblent être l’endroit approprié pour Wally.

J’aimais bien cette série pour la qualité de son doublage, qui faisait de Wally un personnage terriblement humain et attachant, et la qualité des sketchs. Par contre il faut reconnaître qu’Hanna-Barbera ne faisait pas forcément dans l’originalité avec ses héros, on peut retrouver le modèle d’épisodes dans de nombreuses séries. Mais on passait toutefois un bon moment.

Et voici le générique :

Générique – Wally Gator

  • Publicité chocolats Treets
    menelik
    tang
    yes
  • Publicité chocolats Treets
    tang
    yes
    menelik
  • Loading Facebook Comments ...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓