Albert le cinquième mousquetaire

albert-le-mousquetaire-dessin-anime-annees-90

Et si l’histoire avait tord. Et si Alexandre Dumas avait omis dans son célèbre roman Les Trois Mousquetaires l’existence d’un cinquième défenseur du roi (sans compter D’Artagnan qui est le quatrième bien sûr) ? C’est le parti pris de cette célèbre série animée Albert le cinquième mousquetaire, qui s’articule autour des pitreries d’Albert de Parmagnan, un nouveau membre des Mousquetaires que l’histoire avait oublié. Pour un minimum de cohérence avec le roman de Dumas, le dessin animé se déroule après le siège de La Rochelle, et donc après que D’Artagnan soit devenu mousquetaire, mais avant le décès de Milady. Alors que les quatre autres mousquetaires sont décrits comme maladroits et incompétents, Albert est vif d’esprit et intelligent, créant de nombreuses inventions pour sortir les autres des ennuis. Ce qui est drôle c’est d’avoir choisi de le représenter tout petit et chétif : comparé aux autres il ne peut que compter sur son intellect et pas sur ses capacités physiques, et pourtant c’est lui qui arrive à ses fins.

Les épisodes tournent autour de ses aventures avec les autres mousquetaires alors qu’ils combattent les gardes du Cardinal de Richelieu, et ainsi contrecarrer ses plans pour s’emparer du pouvoir.

albert-le-cinquieme-mousquetaire

La série a eu un énorme succès en France (moins à l’étranger) et reste très représentative du début des années 90, alors qu’au final seuls 26 épisodes seront produits, à partir de 1993. Ils seront par la suite traduits dans de nombreuses langues et feront le tour du monde.

Albert le cinquième Mousquetaire est à la base une série franco-canadienne, elle commencera sa diffusion sur Canal+ avant d’être ultra popularisée à partir de 1995 sur France 3 dans Les Minikeums. Personnellement j’adorais ce dessin animé étant pile dans la cible. Parodiant un célèbre roman, les épisodes étaient drôles, l’animation très réussie, et les histoires pleines d’aventures. C’est un bon point de départ avant de découvrir les histoires plus exigeantes de Dumas par exemple.

Vous souvenez-vous de la série et son célèbre générique ?

Générique – Albert le cinquième mousquetaire

  • Publicité chocolats Treets
    tang
    yes
    menelik
  • menelik
    Publicité chocolats Treets
    tang
    yes
  • Loading Facebook Comments ...

    Pas de réponses

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓