The Benny Hill Show

benny-hill

L’humour anglais à son paroxysme, j’adorais Benny Hill et vous ?

Le Benny Hill Show mettait en scène le célèbre Benny Hill, humoriste anglais de l’époque, dans différents petits sketchs humoristiques avec une galerie de personnages truculents, ainsi que parfois dans des numéros musicaux extravagants avec les grands artistes britanniques de l’époque. Benny Hill se grime en de nombreux personnages différents et dépeint une vaste gamme de portraits. Du Slapstick (genre de violence physique en très exagéré), du burlesque et des calembours sont ses marques de fabrique. Des critiques de l’époque ont accusé le show de sexisme, ce à quoi Benny Hill a répondu en affirmant que les personnages féminins gardaient leur dignité tandis que les hommes qui les pourchassaient étaient dépeints comme des bouffons.

L’émission usait souvent de gags visuels et d’accélérés, et employait des techniques comiques telles que le mime et la parodie. Chaque émission se terminait généralement par une scène de poursuite accélérée impliquant Hill et souvent des femmes à peine vêtues (Benny était le chassé, la conclusion de catastrophes qu’il avait lui-même causées), des scènes de poursuites burlesques. Hill composait et chantait également des chansons d’opéra comique et divertissait son auditoire en chantant à très grande vitesse, ce qu’il arrivait à faire en une seule prise.

benny-hill

Il utilisait aussi les caméras de télévision pour créer des illusions comiques. Par exemple, en 1976 dans une farce reprenant les codes d’Agatha Cristie « Crime de l’Oregon Express » (parodie du Crime de l’Orient Express avec Hercule Poirot), Hill utilisait le montage et différents angles de caméra pour se dépeindre en plusieurs rôles dans la même scène, incarnant différents célèbres détectives.

Pendant sa carrière télévisée, Benny Hill a interprété de nombreuses parodies de personnalités réelles comme W. C. Fields, Orson Welles, Kenny Rogers, Marlon Brando, Raymond Burr, et des personnages de fiction allant de L’homme qui valait trois milliards à Starsky et Hutch en passant par L’Agence tous risques. Également Nana Mouskouri, Miriam Makeba, Shirley Bassey, Michael Caine, et de nombreux autres. Et même Richard Burton et Elizabeth Taylor en même temps dans une irrésistible parodie de  » Qui a peur de Virginia Woolf ? »

Benny Hill commença son show en 1955 sur la BBC, qu’il quittera en 1969 pour Thames Television où il continuera de faire des sketchs jusqu’en 1989, alors que les audiences commençaient à décliner et que le show coûtait trop cher (plus de £400.000 de l’époque par épisode)… Au sommet de sa popularité, le show rassemblait plus de 20 millions d’anglais devant leur télévision, et diffusé dans 140 pays. Il décédera trois ans plus tard à l’âge de 68 ans.

benny-hill

On garde encore aujourd’hui en tête les fameuses courses poursuites en accéléré sur le thème de Yakety Sax, ponctuées par La Lettre à Élise de Beethoven ou la mélodie de la chanson Bruxelles de Jacques Brel, des batailles de tartes à la crème et tout l’humour potache qu’on adorait chez lui. Son émission me faisait hurler de rire et je ratais rarement ses rediffusions dans les années 90.

En effet, en France, le Benny Hill Show est diffusé tous les dimanches à 20h de 1980 à 2000 sur France 3. C’est le grand Roger Carel qui prête sa voix à Benny Hill en français (leur tessiture était d’ailleurs assez proche), les deux se sont même rencontrés dans une émission spéciale en 1992 !

Quels sont vos souvenirs mémorables de Benny Hill ?

Episode – The Benny Hill Show

Musique du générique – The Benny Hill Show

  • menelik
    yes
    tang
  • tang
    menelik
    yes
  • Loading Facebook Comments ...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓