Le Bossu de Notre-Dame

le_bossu_de_notre_dame

En l’an de grâce 1482 à Paris, Quasimodo est un jeune orphelin difforme et bossu. Il est le sonneur des cloches de Notre-Dame où il vit seul dans le clocher, sous l’emprise de son maître le glacial juge Frollo. Ses seuls amis sont les gargouilles. Évidemment Quasimodo rêve de liberté et de côtoyer ceux qu’il observe en haut de sa tour. Le jour de la fête des fous, il désobéit à son maître et se joint au peuple venu célébrer la nouvelle année devant la cathédrale. Là, il fait la rencontre de la magnifique Esméralda.

Le Bossu de Notre-Dame c’est le 48ème film d’animation Disney, il est sorti en 1996 et surtout populaire en Europe. Comme vous vous en doutez il s’inspire mais très librement de Notre-Dame de Paris, le roman de Victor Hugo (1831). À cette époque Disney avait un studio d’animation en France à Montreuil auquel la maison mère sous-traitait des plans de ses nouveaux films : ce studio français a réalisé environ quinze minutes d’animation pour Le Bossu de Notre-Dame, en particulier le prologue et la scène finale de combat. Malheureusement ce studio est aujourd’hui fermé faute de rentabilité, mais c’était à noter.

Ce Disney de Noël 1996 a été très mal acquis par les descendants de Victor Hugo, qui protestaient alors sur la récupération mercantile d’un chef d’œuvre de la littérature tombé dans le domaine public. Ils s’indignaient aussi que le nom de Victor Hugo ne soit jamais utilisé et que la culture devienne un objet de divertissement.

Outre son succès, le film a fait une publicité énorme à la ville de Paris et à la fameuse cathédrale qui compte 14 millions de visiteurs par an, plus que la Tour Eiffel ou le Louvre. Presque 7 millions de spectateurs en France et 22 millions en Europe, premier pendant deux ans. Comparativement, aux États-Unis le film termina seulement 15ème du box-office…

notre-dame-de-paris-disney

Il y a évidemment énormément de différences entre le roman de Hugo et le dessin animé, pour ancrer l’histoire dans le moule Disney. Déjà Frollo est archidiacre dans le livre, ils en ont fait un juge afin de le rendre plus dangereux avec un champ d’action plus grand, sans s’inquiéter du sort des Bohémiens. Également les personnages de Fleur-de-lys et Jehan Frollo (frère de) n’apparaissent pas, et les personnages de Gringoire et Clopin ont été fusionnés. C’est surtout la fin qui change énormément : Disney en a fait un happy end alors que le roman est très triste, imaginez. En vrai Phoebus sort du récit, il guérit de sa blessure, se marie et est le seul survivant. Esméralda meurt pendue, Frollo est jeté dans le vide par Quasimodo, qui se laisse mourir près du corps de sa belle. Et ouai, alors que dans le film seul Frollo meurt presque par accident, Phoebus et Esméralda se mettent ensemble (ils ont même un enfant dans la suite) et Quasimodo est considéré comme un héros et accepté par tous.

Comme souvent dans les films Disney il y a un certain nombre d’easter eggs cachés partout. Ainsi on peut apercevoir dans la foule Belle de la Belle et la Bête, le tapis volant d’Aladdin, Pumbaa du Roi Lion prêt à être rôti, et Jafar dans son déguisement de mendiant en condamné. Il y a également des clins d’œil au Magicien d’Oz (l’attaque des pigeons avec la même musique).

Je n’ai pas vu Le Bossu de Notre-Dame depuis longtemps mais c’est un dessin animé que j’aimais beaucoup enfant, j’avais également la VHS que je me passais en boucle. J’ai toujours trouvé les chansons magnifiques (« Rien qu’un jour », « Les Bannis ont droit d’amour », « Une douce lueur », « Infernale »…). Je n’ai compris que plus tard qu’il y avait un côté hyper sexuel dans le film : tout le monde désire Esméralda, que les animateurs ont fait magnifique et voluptueuse (oui même Quasimodo veut se la faire) sans compter que lors de la chanson « Infernale », Frollo la voit nue dans les flammes et parle du désir qu’il éprouve pour elle malgré un apparent vœu de chasteté ; « Fais qu’elle s’offre à moi ou elle brûlera » c’est assez fort quand même. C’est aussi plus tard que j’ai appris que Francis Lalanne double Quasimodo 🙂

Est-ce que vous aimez Le Bossu de Notre-Dame ? Quels souvenirs en gardez-vous ?

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de compléter le CAPTCHA. *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

↓