Ridge Racer

Ridge Racer est sorti au Japon le 3 décembre 1994, soit près de quatorze mois après la version arcade. Chez nous, il aura fallu attendre le 29 septembre 1995 pour la première claque 3D sur console de salon. Développé et édité par Namco (Pacman), ce jeu est sorti en même temps que la Playstation de Sony. La borne d’arcade permettait de jouer jusqu’à 3. Mais je vous rassure, pas d’écran splitté comme à la maison. Chacun sur sa machine. Il existait même une version XXL ou le joueur était dans une réplique de voiture. L’écran était remplacé par une image projetée sur un écran géant (surtout pour l’époque).

ridge racer jeu video

En 1995, j’avais l’une des plus grandes télés du moment, une Sony KV-S2953B pour les connaisseurs. Un écran de 29 pouces (~74 cm de diagonale). Là nous avions le droit à un écran de près de 2.80m. La folie quoi ! Il y avait également trois moniteurs d’un peu plus de 45 cm pour suivre d’un œil discret les autres joueurs. La version Playstation a connu également sa version 2 joueurs en reliant deux machines par le câble de liaison. On pouvait même se payer le luxe de jouer avec le même jeu pour deux machines. Un peu comme sur certains jeux 3DS (Mario Party, Mario kart 7). Non pas avec l’envoi du jeu d’une console à l’autre, comme c’est le cas sur la portable de Nintendo, mais en retirant le disque quand le jeu était chargé et en le plaçant dans l’autre console. En effet, le jeu est si petit qu’il tient dans la mémoire de la machine et plus aucun accès disque n’est utile (sauf pour les musiques qui était à l’époque gravées au format audio). De ce fait, je me souviens avoir remarqué cela et remplacé le disque du jeu par un de mes propres cd musical. C’était bien sympa de jouer à Ridge racer en écoutant du Goldorak, par exemple.

pochettes

Le jeu par lui-même ne proposait qu’un seul circuit, mais quel circuit, mes amis. Le passage dans le tunnel était du jamais vu. Le jeu était typé arcade et il fallait déraper pour mieux prendre les virages. Vous aviez deux possibilités de conduite : boite manuelle ou boite auto. Bien entendu la boite manuelle s’avérait plus complexe à utiliser, mais il y avait un gain non négligeable de vitesse. En avançant dans le jeu, on débloquait les modes miroir et reverse. Le mode miroir est assez répandu, comme dans les Mario Kart, par exemple. Il est d’ailleurs dommage que le mode reverse ne soit pas plus exploité dans d’autres jeux. Vous aviez deux vues possibles. La vue intérieure et l’autre où l’on voyait la voiture à quelques mètres devant nous. Pour ma part et pour une plus grande immersion, je conduisais avec la vue intérieure (ce que je fais toujours).

Et vous, avez-vous joué à Ridge Racer ou à une de ces nombreuses suites ? Avez-vous remarqué le Galaga à l’entrée du tunnel ? Quel type de conduite préférez-vous, Ridge Racer ou Grand Turismo ?

  • Gâteau Yes des années 80
    Publicité chocolats Treets
    menelik
    tang

  • Widget not in any sidebars
    Loading Facebook Comments ...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓