La Fête à la Maison, 20 ans après !

la fête à la maison

Une série culte parmi les cultes : La Fête à la maison (Full House en VO), diffusée entre 1987 et 1995, et multi-rediffusée en France sur M6, Comédie !, Série Club… Si je vous en parle aujourd’hui ce que aussi (et surtout) la série revient dans très peu de temps… Mais avant de vous donner tous les détails je souhaitais me replonger pendant quelques lignes dans ce show que nous avions honteusement laissé de côté sur le blog – mais tout vient à point à qui sait attendre ! Au début, Danny Tanner est un père célibataire qui vit avec ses 3 filles à San Francisco. DJ qui est l’une d’elles sera la tête d’affiche de la nouvelle série. Toute cette petite famille se remet de la mort accidentelle de leur mère. Bien sûr Danny n’est pas seul et peut compter sur l’aide de Joey son meilleur pote et Jesse son beauf, qui viennent s’installer chez lui pour l’aider avec les filles.

Plus tard dans la série, Danny devient un pro de la télé et il fait la connaissance de la charmante Rebecca. Cette dernière finira par tomber sous le charme de Jesse avec qui elle s’installera et aura des jumeaux. D’où le titre anglais Full House (Complet) qui résume bien ce joyeux foutoir qu’est la vie de famille des Tanner.

la fête à la maison jumelles Olsen

Je me souviens que la série était ultra populaire à une époque. On aimait l’humour totalement absurde de personnages hyper barrés (j’adorais l’oncle Jesse) qui venaient contrebalancer une situation de base assez dramatique – mais souvent le cas dans les sitcoms, il n’y a qu’à voir Madame est servie par exemple. C’est cette série qui révéla les jumelles Ashley et Mary Kate Olsen, qui ne sont jamais ensemble l’une et l’autre à l’écran comme elles interprètent le rôle de Michelle l’une des filles Tanner. Et oui c’était l’astuce des producteurs : un enfant n’a pas le droit d’être très présent sur un plateau, pour doubler ce temps de présence ils ont donc embauché de vraies jumelles. Je me souviens de la chanson culte du générique Everywhere you look que je serais capable de chanter par cœur. Et La Fête à la Maison aurait pu durer bien plus longtemps, ses audiences étaient spectaculaires. C’est en 1995 que John Stamos (oncle Jesse) et Candace Cameron (DJ) en ont marre et veulent arrêter : sans deux de leurs stars, le show n’a plus de raison d’être… jusqu’à son grand retour !

la-fete-a-la-maison-serie

Et donc la voilà la grande nouvelle : la série est de retour dés la semaine prochaine le vendredi 26 février 2016 en exclusivité sur Netflix où vous pourrez retrouver d’un coup l’ensemble de la saison, histoire de binge-watcher pendant le week-end. À l’inverse d’autres séries comme X-Files qui poursuivent sur de nouvelles saisons, les producteurs ont insisté ici sur le fait qu’il s’agissait d’une nouvelle série La Fête à la maison, 20 ans après (Fuller House en VO) dont il s’agit de la saison 1. La famille Tanner Fuller plus soudée que jamais revient donc dans 13 épisodes inédits. Le pitch dévoilé par Netflix est simple : DJ veut aller avec ses enfants dans sa maison d’enfance après la mort de son mari (décidément, pas de chance). À ses côtés, sa sœur et sa meilleure amie un peu folle emménagent avec elle. SA sœur car non les sœurs Olsen ne seront pas dans le show – de toute façon la chirurgie esthétique les rend méconnaissables…

la fête à la maison 20 ans après

Ancienne et nouvelle génération se mélangent, pour le meilleur et pour le rire ! Les filles semblent prendre la relève dans cette nouvelle mouture. Les créateurs partent sur les mêmes bases que la série d’origine avec ce mélange d’humour absurde, de nombreuses références pour les anciens fans, et des personnages haut en couleur et attachants. Rendez-vous donc le 26 février sur Netflix pour La Fête à la maison, 20 ans après ! Vous viendrez nous dire ce que vous en avez pensé ?

En attendant dites-nous quels sont vous scènes cultes de la 1ère série et rendez-lui hommage en commentaire 🙂

Et rien que pour le plaisir, je suis obligé de vous partager l’ancien générique des années 90 :


  • Publicité chocolats Treets
    Gâteau Yes des années 80
    menelik
    tang

  • Widget not in any sidebars
    Loading Facebook Comments ...

    Pas de réponses

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓