Les Zinzins de l’espace

zinzins-espace

Au rayon des dessins animés cultes pour ma génération, je demande « Les Zinzins de l’espace ». Qui se souvient de cette série aussi hallucinante, qu’hilarante, qui passait sur France 3 ?

Ce programme français de 104 épisodes sur  2 saisons, daté de 1997, crée par Jean-Yves Raimbaud, ainsi que Philippe Traversat et produit par l’extraordinaire Marc Du Pontavice, est clairement devenu un phénomène, dès sa 1ere diffusion.

Et pour cause : cinq extraterrestres échoués sur Terre, veulent regagner leur planète. Mais pour cela, ils doivent trouver du matériel. Pendant ce temps, ils se cachent dans un grenier d’une vieille maison et font tout, pour que les humains ne la louent pas, ce qui peut faire échouer leur plan. Ils utilisaient une machine à transformation : le Super-Méga-Trans-Volteur. Débute alors pour eux, une multitude de situations rocambolesques…

Personnellement, c’est de loin le dessin animé préféré de toute mon enfance ! Est-ce pour les histoires absolument ahurissantes, qu’il véhiculait où via ses personnages hauts en couleurs, qui étaient tous aussi attachants les uns, que les autres ? Peut-être, pour tout ça en même temps !

zinzin-espace

C’est vrai, que d’avoir cinq stéréotypes de personnages comme Etno le violet intello, Giorgious le grand mangeur bleu, Candy le maniaque efféminé vert, Bud le naïf à la couleur orange, mais aussi Stéréo le rougeâtre à deux têtes, c’était cool ! De plus, cela me faisait un peu penser à « Power Rangers », « Les Chevaliers Du Zodiaque » ou encore « Sailor Moon », à cause des divers phénomènes d’identification octroyés aux personnages et juste pour ça, c’est également fantastique, mais surtout extrêmement bien pensé, d’un point de vue scénaristique.

Le fait d’avoir des aliens, qui veulent se débarrasser des humains envahisseurs d’un manoir, c’était du jamais vu d’une part, mais ça montrait aussi l’inversement des stéréotypes des autres dessin animés, diffusés à l’époque et via son humour au raz des pâquerettes, qu’est-ce que ça faisait du bien ! Enfin, je pouvais rigoler à gorge déployée, sur une série d’animation de science fiction, qui ne se prenait pas la tête ! Merci !

J’adorais tous les personnages, car pour moi, je les trouvais tous attachants. La machine était absolument extraordinaire car les martiens se transformaient en humains, ce qui donnait souvent de nombreuses références aux héros de la pop culture. Gorgious mangeait et gueulait beaucoup et ils regardaient tous Derrick à la télé (rires) ! Candy piquait sa crise et ne pensait qu’au nettoyage….

zinzins-de-l-espace

Enfin bref, il y a tellement de choses à dire, que cela serait trop long à développer, mais c’est une grande partie de mon enfance, alors c’est un honneur et une joie de vous en parler.

À noter, qu’il y avait quelques clins d’œil à l’autre série de la firme « Oggy et les Cafards », un incroyable générique chanté par « Iggy Pop » et aussi, un jeu vidéo sortit sur plusieurs consoles.

Quant à moi, j’aimerais bien voir un épisode crossover entre « Oggy et les Cafards », « Zig et Zarko », « Les Zinzins de l’espace » et « Ratz ». Ce serait trop cool, si ça se faisait !
De plus, j’aimerais bien voir un film sur mes « Zinzins » préférés. Qu’en dites-vous ?

Et vous, quels souvenirs gardez-vous de la série d’animation « Les Zinzins de l’espace » ?

Générique – Les Zinzins de l’espace

Merci à RémyR pour ce souvenir.

  • menelik
    Publicité chocolats Treets
    Gâteau Yes des années 80
    tang

  • Widget not in any sidebars
    Loading Facebook Comments ...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓