Le Bigdil

Le Bigdil

Peut-être avez-vous regardé le film Le Baltrigue qui est passé il y a quelques jours à la télévision à 3h du matin. Si tel est le cas, vous n’avez probablement pas (plus) une très bonne image de Vincent Lagaf’, chanteur cultissime de Bo le lavabo ou encore La Zoubida. Pourtant Lagaf’ a amusé une génération d’enfants avec deux émissions : De l’or à l’appel et surtout Le Bigdil qui va nous intéresser ici.

Le Bigdil c’est donc un jeu télé adapté d’un concept américain et 1395 émissions ! Lagaf’ avait créé tout un univers autour de cette émission, que ce soit son look de clown (à l’époque il arborait une coiffure style savant fou et des costumes colorés sans oublier ses célèbres cravates), les fameuses Gafettes sexy ses assistante, Bud, DJ Aspé… Et puis surtout, SURTOUT, Bill l’extraterrestre ! Sensé s’être écrasé sur le studio 107 de la plaine St Denis avec une soucoupe volante pleine de cadeaux qu’il offrait aux candidats. Bill c’est un peu le Casimir de cette fin des années 1990, sans compter que c’était une première d’avoir sur un plateau télé un personnage totalement numérique. Derrière le personnage il y a le comédien Gilles Vautier qui lui prêtait sa voix et sa gestuelle ; mais également deux autres personnes : l’une responsable de l’animation de son visage, l’autre de l’environnement et la caméra virtuelle. Et ouai le Bigdil c’était une grosse production américaine avant l’heure. De là à dire que Vincent Lagaf’ a été le précurseur des technologies utilisée plus tard pour Le Seigneur des Anneaux ou Avatar, il n’y a qu’un pas (que nous ne franchirons pas) !

LE BIGDIL

Dans le Bigdil, les candidats devaient réaliser des épreuves plus barrées les unes que les autres avec de l’argent ou des cadeaux à la clé. L’émission se composait de cinq dils (ou épreuves). Souvent, un candidat réalisait un défi dans les coulisses pendant toute la durée de l’émission, servant de fil rouge vers lequel l’ami Vincent se tournait pour savoir où il en était. Bon les épreuves ne volaient souvent pas haut, mais très divertissantes et se prêtaient bien à la déconne (style un mec devant retirer des objets d’un conteneur rempli de glace). Dans les autres dils citons pêle-mêle : l’énigme de Bill, l’épreuve sportive en extérieur, le jeu musical, l’épreuve de culture G etc… Bien sûr l’émission évolua pas mal avec les années, les épreuves aussi, même si le maître mot restera la déconne et des épreuves plus ou moins spectaculaires, sorte de grand Intervilles de 40 minutes… Enfin sans villes mais des candidats dans des épreuves délirantes ! L’émission s’arrêta en 2004 dans la tristesse…

Bill le Bigdil

Enfin rendons hommage à ce cher Vincent Lagaf’. Ancien animateur au Club Med, il sait divertir les gens et rappelle un peu De Funès parfois à cette époque, ce côté complètement fou, cette gentillesse et cette spontanéité. Le Bigdil n’aurait pas été le même sans Bill et Vincent. Même si ce dernier est sous-exploité mais toujours en contrat avec TF1 depuis des années (en avril dernier, la chaîne a définitivement laissé tomber son Juste Prix), on espère qu’il reviendra à de vrais projets d’amuseur public et que la chaîne lui fera de nouveau confiance.

Pour moi le Bigdil c’est un pur divertissement d’enfance, dès le générique je me laissais embarquer pour 1h, ils faisaient vraiment partie de la famille ! Et vous quels souvenirs gardez-vous de l’émission ?

  • Publicité chocolats Treets
    Gâteau Yes des années 80
    tang
    menelik

  • Widget not in any sidebars
    Loading Facebook Comments ...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓