Oui, je me suis cultivée devant Friends (partie 1)

friends tv

Friends…

Cette série est comme le tapis du « Dude » dans « The Big Lebowski », on l’apprécie car elle relie notre enfance à notre adolescence, notre adolescence à notre arrivée dans l’âge adulte. On s’habitue à sa présence, on s’y attache et on ne supporte pas de voir quelqu’un se soulager dessus – gratuitement de surcroît !

On la regarde en rentrant du collège, du lycée ou du travail. On balance notre sac à bandoulière, on allume la 2, et on doit se farcir la fin de « Nash Bridges » avant de retrouver notre « autre » bande de potes, plus sexy, folklo et captivante que celle que nous côtoyons au quotidien. Mais pendant ces 20 minutes de procrastination, avons-nous vraiment le cerveau éteint ?

En dehors de leurs problèmes personnels, les personnages semblent s’intéresser à tout, possédant une solide culture littéraire et cinématographique plus ou moins assumée. Ainsi « Les liaisons dangereuses » de Stephen Frears serait soi-disant le film préféré de Rachel qui, en public, n’admet pas ses penchants pour les comédies populaires (Weekend at Benie’s). Bon elle a quand même regardé Citizen Kane jusqu’au bout parce que « même si c’est rasoir, ça reste un classique ». A l’inverse Chandler adore les comédies musicales (il possède l’album d’Annie en double, il pleure devant « Moulin Rouge »), et s’adonne à la lecture de romans mièvres « Chicken Soup for the soul », ce qui n’est pas du tout du goût de Monica, davantage cinéphile intello – enfin, elle a vu tous les films avec Jean-Claude Van Damme : « Quoi ?Rachel ? s’insurge t-elle, tu ne connais pas Jean-Claude Van Damme, même pas dans « Mort subite » ?!).

Phoebe, elle, essaie de rattraper son retard. S’improvisant coiffeuse sur les conseils de Monica, elle confond Dudley Moore et Demi Moore, ce qui occasionne un malheureux accident capillaire que Monica lui pardonnera difficilement. Rescapée de la rue, Phoebe n’a jamais eu la chance d’étudier. Elle décide de s’inscrire en cours de littérature et d’y embarquer Rachel. Quand la première parvient à livrer une analyse pertinente des « Hauts de Hurlevent », la seconde croit que « Jane Eyre » est un roman de SF qui aurait inspiré le film « Robocop »(!!!!!)

Rachel et Phoebe dans Friends

Quant à Joey, pour un acteur qui joue dans un soap opéra, « Les jours de notre vie », il peut tout de même se vanter d’avoir eu comme partenaire Susan Sarandon et Brooke Shield comme fan hystérique. Si Joey cultive allègrement l’image du simplet – voire « beauf » – de la bande, il réserve quelques bonnes surprises. Pour commencer, il chante merveilleusement bien le début de « Space oddity » de David Bowie (« grand control of major Tom). C’est un inconditionnel des films avec Al Pacino – notamment Serpico – et des œuvres de Stephen King. « Cujo » et « Shining » sont ses livres de chevets, entassés sous les deniers exemplaires de Playboy.
Mais Joey peut faire un effort et découvrir « Les quatre filles du docteur March ». Mieux encore, il ne le lâche plus; mais traumatisé par la maladie de Beth, il demande à Rachel de cacher le livre dans le freezer.
Joey lit un bouquin dans la série Friends

Bon après, Joey sera toujours Joey, il ne sait pas qui est Joseph Staline ou le magicien Gondolf, Gondil… Gandalf, alors que Ross, si !
Au lycée même ! Cette période ingrate où Ross avait du mal à conclure avec des filles. Maintenant, celui-ci maîtrise l’art de l’approche. Parce qu’il a aimée Isabella Rosselini dans « Blue Velvet », notre paléontologue profite de sa venue au Central Perk pour la draguer outrageusement – et nous offrir un délicieux moment de gêne.

Voici comment je me suis cultivée devant « Friends ». Sur ces mots je vous laisse, je dois rattraper mon retard et me mater « Mort Subite » !

  • menelik
    tang
    Gâteau Yes des années 80
    Publicité chocolats Treets
  • tang
    menelik
    Publicité chocolats Treets
    Gâteau Yes des années 80
  • Loading Facebook Comments ...

    Pas de réponses

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓