Pinocchio

Disney Pinocchio

Dans un petit village, l’inventeur Geppetto vient de construire sa dernière marionnette qu’il baptise « Pinocchio ». Ce vieil homme qui n’a jamais eu d’enfant fait alors le vœu que Pinocchio se transforme en vrai petit garçon. La fée bleue accomplit son souhait, donnant vie à la sculpture de bois. Mais la marionnette ne se transformera complètement qu’une fois qu’elle aura prouvé son mérite. Jiminy Cricket sera sa conscience, tâche qui s’avérera plus compliquée que prévu car Pinocchio s’embarque dans de périlleuses aventures…

Après Blanche Neige et les Sept Nains et Cendrillon, autre classique de légende de Disney : je vous parle aujourd’hui du deuxième long métrage d’animation des studios (après Blanche Neige donc) à savoir Pinocchio, sorti en 1940. C’est intéressant de noter que le film sortait déjà du schéma traditionnel qui fera son succès à travers l’histoire : pas de princesse ni de prince, et d’ailleurs un seul personnage féminin très secondaire (la fée bleue). Pinocchio est inspiré du conte de Carlo Collodi du même nom publié au XIXe siècle. Avec ce nouveau long-métrage d’animation, Disney espérait renouveler le succès de Blanche-Neige et les Sept Nains mais comme on l’avait dit dans l’article consacré, la Seconde Guerre mondiale ne permit pas d’atteindre le résultat escompté (et alors que Walt Disney était à la même époque sur un projet plus ambitieux, Fantasia). L’animation était très travaillée pour l’époque, les mêmes techniques utilisées sur Blanche Neige mais encore améliorées. D’ailleurs même aujourd’hui ce style de dessin reste magnifique : je ne pourrais que trop vous conseiller de vous procurer les blurays des classiques Disney qui mettent en valeur toute la beauté du dessin et ses couleurs de manière très nette. Ça change de nos vieilles VHS usées !

pinocchio

Pinocchio est resté moins culte que d’autres classiques de l’époque de Walt Disney – malgré une attraction très mignonne dans tous les parcs Disneylands. Déjà les chansons : comme d’habitude il y en a beaucoup, mais hormis « Quand on prie la bonne étoile » elles ne sont pas restées au panthéon des chansons Disney. Le film comporte une part beaucoup plus sombre que les autres classiques Disney, c’est assez noir pour des enfants. C’est vrai, le mec est quand même enlevé, séquestré pour se donner en spectacle, on le fait fumer, les enfants sont transformés en ânes pour être vendus en tant qu’esclaves, et il finit dans le ventre d’une baleine. Alors oui il a peut-être mérité d’être un petit garçon, je dis ça je dis rien…

Plusieurs passage du dessin animé me restent en mémoire, d’ailleurs des choses qui accentuent le côté malsain du film – je n’ai jamais trop aimé Pinocchio que je trouve glauque et terrorisant. Tout d’abord le fait que Geppetto tourmente un peu ses animaux : déjà en faisant des ronds dans l’aquarium de son poisson et aussi en obligeant son chat à ouvrir la fenêtre à sa place (j’ai essayé avec le mien ça ne marche pas). Autre détail assez drôle : l’univers de Pinocchio est un univers d’humains. Dans ce sens, Grand Coquin et Gédéon s’étonnent de voir une marionnette marcher, alors que bien sûr ils sont deux renards en costumes qui parlent et ça n’étonne personne. Enfin le personnage de Jiminy Cricket qui moralise plus qu’il n’aide tout au long du film, on a plus envie de l’écraser que d’écouter ses leçons. Et en fond des sujets psychologiques complexes comme la quête identitaire, l’abandon, la solitude, la parentalité, la vieillesse et la mort, l’ambition professionnelle et le fait au final de devenir adulte. Tout un programme !

Est-ce que vous aimez le dessin animé Pinocchio ? Quels souvenirs en gardez-vous ?

  • Publicité chocolats Treets
    tang
    yes
    menelik
  • tang
    Publicité chocolats Treets
    yes
    menelik
  • Loading Facebook Comments ...

    Pas de réponses

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓