Thierry Roland

Thierry Roland coupe du monde

Qui saurait mettre en avant les exploits des sportifs si nous ne disposions pas de commentateurs des matchs ou des tournois en direct ? Bon si les prestations de certains sont passées aux oubliettes, certains journalistes sportifs et leurs commentaires resteront gravés pour toujours dans notre mémoire.

Ce sont des expressions comme « Il n’a pas fait le voyage pour rien », « Ces deux-là ne passeront pas leurs vacances ensemble » ou encore « Le ballon est allé dans le zig, lui est allé dans le zag » qui ont fait la popularité d’un des commentateurs phare des années 80/90. J’ai nommé Thierry Roland, qui a commenté avec passion des compétitions d’athlétisme, des tournois de boxe, les JO mais aussi et surtout plus de 1300 matchs de football dont 13 coupes du monde et 9 championnats d’Europe au cours de sa longue carrière (57 ans !). Certains m’accuseront surement de ne parler que football, il est vrai que le ballon rond a davantage marqué mes années de gosse que les autres sports. En plus, avec un père qui jouait derrière son écran, j’ai grandi avec Téléfoot et suivi tous les grands matchs de football, alors Titi je connaissais bien.

Le journaliste sportif commence sa carrière à 18 ans, en 1955, au service des sports de la RTF. Il commente son premier match 7 ans plus tard au Chili. De 1969 à 1975, il passe sur les ondes (France Inter) puis on le retrouve sur Antenne 2 de 1975 à 1984. En 1979, ce sont les débuts avec l’ex-footballeur Jean-Michel Larqué. Ils formeront un binôme qui fonctionne jusqu’en 2004, les commentaires techniques de Larqué se mariant bien à la fougue de supporter de Thierry. N’oublions pas au passage la désormais légendaire réplique « Tout à fait Thierry ». Ils passent sur TF1 en 1984 et deviennent les animateurs vedettes de Téléfoot, le dimanche matin (1990 à 2003).

Thierry Roland guignols

Ce sont des problèmes de santé qui ameneront Thierry Roland à être mis sur la touche par TF1 dès 2003. Il sort de sa retraite en 2005 en reprenant le micro pour le compte de M6 cette fois. Il couvrira une partie des matchs de la coupe du monde 2006 et de l’euro 2008 avec Franck Leboeuf (champion du monde 1998). Puis il deviendra chroniqueur dans 100% foot et consultant pour des émissions footballistiques sur D8 ou C foot. En 2011, il commente le match Roumanie-France avec son pote Larqué.

Emporté par un accident vasculaire cérébral en 2012, à l’âge de 74 ans, Thierry « pouvait mourir  tranquille » après avoir assisté en direct à la finale France- Brésil de 1998.

On retiendra du journaliste sa passion pour le football bien sûr, ses bons mots, son célèbre rire qui lui aura valu une marionnette chez les guignols, sa franchise, mais aussi ses commentaires à la limite du politiquement correct, racistes ou vulgaires.

  • Publicité chocolats Treets
    tang
    menelik
    Gâteau Yes des années 80
  • Publicité chocolats Treets
    menelik
    tang
    Gâteau Yes des années 80
  • Loading Facebook Comments ...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓