Shopping Folies

Shopping folies

Bon, point de misogynie mais je vais vous parler d’un jeu de filles. Évidemment il n’est pas interdit aux garçons (qui peuvent aussi aimer le shopping), mais dans les années 90 lorsque MB a sorti le jeu de société Shopping Folies, ce sont uniquement les demoiselles qui étaient ciblées, jusque dans le marketing, la pub, le packaging et les règles du jeu. Cela dit il est sorti à une époque où cela devenait à la mode d’avoir des jeux de société intégrant une partie électronique (celui-ci ne fait pas exception à la règle) et je pense que ce côté branché a pu plaire à certains garçons qui ne se sont pas privés – avec la caution d’y jouer avec leurs sœurs notamment.

Dans les années 90 on sortait donc des jeux pour apprendre aux filles à dépenser leurs économies dans les centres commerciaux avec une vraie-fausse carte bancaire. Vous allez avancer de magasins en magasins à la recherche de soldes et autres ristournes. Car le jeu vous apprend à faire des bonnes affaires afin de dépenser intelligemment votre pécule. Encore un jeu capitaliste ! En plus si vous n’aviez pas la monnaie pour acheter ce petit haut qui vous faisait de l’œil, le plateau de jeu intégrait même un distributeur de monnaie.

Le but (consumériste) du jeu est de réussir à faire six achats pour gagner la partie, la difficulté pour y arriver étant de bien gérer son argent pour avoir un budget suffisant pour faire rentrer ces six dépenses. Pour cela on se déplace de magasin en magasin en tentant de bloquer les autres shopping addicts en les envoyant aux toilettes (oui c’est cliché), sachant que chaque joueu(r)se doit avoir une grille d’achats différente. En effet le comble du chic veut que la tenue que vous portez soit unique. Pour cela un compte bancaire et une carte bleue fictive. L’innovation du jeu étant la présence d’une voix off (type voix de magasin, assez irritante) qui te guidait sur le plateau de jeu.

shopping-folies

Le plateau de jeu représente un centre commercial assez clinquant et typique américain, avec un bâtiment à deux étages. Contrairement à d’autres jeux, les parties étaient assez variées (fièvre acheteuse oblige) et la rejouabilité assez bonne. C’est un jeu qui était pour les petites filles de 10 ans ou autour, pour leur apprendre déjà la triste vie d’une accroc au shopping. Dans ses règles, Shopping Folies rappelle un peu le jeu de l’oie, Monopoly, Cluedo et Destins.

Je pense que c’était vraiment le pied pour les petites filles qui pouvaient ainsi faire comme leur mère / grande sœur sur un plateau. On peut y voir un intérêt éventuel : apprendre à gérer son argent de poche et faire des petits calculs mentaux… Shopping Folies fait partie de cette vague de jeux estampillés « pour fille » sortis dans les années 90 et qu’elles rêvaient toutes d’avoir – avec Dessinons la mode ou Téléphone Secret.

J’avoue que je n’ai jamais trop compris la folie autour de ce jeu, je ne crois pas y avoir déjà joué (en même temps c’est un garçon qui écrit ces lignes, je n’étais pas la cible). C’est assez étonnant de constater que le jeu est totalement introuvable aujourd’hui, après une réédition au début des années 2000. D’ailleurs de manière plus globale on ne peut que constater que les jeux d’argent ont plus ou moins disparu des magasins (à l’exception notable du Monopoly). La publicité ci-dessous date de 1990, il y a déjà 27 ans…

Vous souvenez-vous de Shopping Folies ? Y-a-t-il d’autres « jeux de filles » que vous aimeriez voir traiter sur le blog ?

Publicité – Shopping Folies

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de compléter le CAPTCHA. *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

↓