Lancelot, le premier chevalier

lancelot

Je ne sais pas si vous vous souviendrez de ce film Lancelot le premier chevalier, il n’a à mon sens pas été un immense succès, mais je voulais vous en parler ici car c’est un film d’enfance culte, malgré le fait que je ne l’ai pas revu depuis de nombreuses années. Et puis Sean Connery en Arthur quoi, et Richard Gere en Lancelot…

Le roi Arthur est à présent un homme vieillissant, puissant chef victorieux des guerre qu’il a mené, et qui a passé son règne à promouvoir la justice et la paix, souhaite à présent se marier et avoir une descendance. Cependant le chevalier Malagant, un ancien membre de la table ronde, désire le pouvoir pour lui et ses rebelles.

Au début du film on croise Lancelot, qui n’est alors qu’un vagabond quoique fin épéiste, qui se bat dans des petits villages contre de l’argent. Lancelot attribut son talent à l’épée au fait qu’il se fiche de savoir s’il va vivre ou mourir.

Guenièvre, la souveraine de Lyonesse, décide d’épouse Arthur, d’une part grâce à l’admiration qu’elle lui porte, mais aussi pour des raisons de sécurité contre Malagant dont la puissance augmente et qui brûle des villages sur son passage. Lors de son périple, Lancelot va croiser la route de Guenièvre, dont le carrosse se rend au château d’Arthur, et va aider la troupe à contrecarrer une embuscade de Malagan visant à kidnapper la future reine. Lancelot va immédiatement tomber amoureux de Guenièvre, qui refuse pourtant ses avances. Bien que Lancelot la pousse à suivre son cœur, Guenièvre reste attachée à son sens du devoir, et décide de poursuivre son voyage.

Un peu plus tard, Lancelot arrive enfin à Camelot et obtient une audience avec Arthur. Celui-ci, impressionné par le courage de Lancelot et frappé par son imprudence et sa quête de liberté, lui montre la table ronde, qui symbolise une vie de courage et de fraternité, et prévient Lancelot qu’un homme qui ne craint rien est un homme qui n’aime rien… Que de souvenirs !

Lancelot le premier chevalier est un film médiéval basé sur la légende d’Arthur (ça vous l’aurez compris) et sorti en 1995, il est réalisé par Jerry Zucker (à qui on doit aussi Ghost).

lancelot

Le film est plus une romance maquillée en film de chevaliers, puisqu’il suit l’amour interdit entre Lancelot et Lady Guenièvre qui est promise au roi Arthur de Camelot. Le film dénote un peu avec les autres adaptations de la légende d’Arthur car il n’y a à aucun moment d’élément fantastique ou de magie avec Merlin. Le scénario est adapté de l’oeuvre de Chrétien de Troyes (assez librement) mais reprend certains éléments de l’intrigue et surtout la différence d’âge entre Arthur mûr et sa jeune Guenièvre.

Je m’arrête un instant sur la musique puisque la partition est signée par le grand compositeur vétéran Jerry Goldsmith – aujourd’hui disparu. Et sa bande originale est sublime. Ce qui est amusant c’est qu’il fut embauché à la toute dernière minute pour travailler sur le film, alors que c’est un autre grand maestro qui devait s’en occuper à savoir Maurice Jarre. En fait Jarre se plaignait déjà des délais puisqu’il devait composer les 3h de musiques du premier montage (le film sera réduit à 2h10 au final) en un mois, et il jeta l’éponge. Au final, Goldsmith parvint à tout composer en un temps record et enregistrer la bande originale avec l’orchestre en seulement trois jours de temps !

Ce film me faisait mal au cœur parce que je suis un grand fan de Sean Connery, et son personnage d’Arthur est tellement gentil et bienveillant dans le film que tu te retrouves à en vouloir à Guenièvre de choisir le bellâtre Lancelot impulsif (et puis j’aime moins Richard Gere). Surtout quand vers la fin (spoilers à suivre) Arthur se rend compte de l’idylle ce qui lui brise le cœur. Il finira par mourir dans la dernière bataille du film alors qu’il doit rendre les armes. J’espère que je pourrai revoir ce film dans peu de temps, surtout après avoir écrit ces quelques lignes qui me donnent envie de me souvenir de tous les détails que j’aurais manqué. Si vous ne le connaissez pas, c’est quand même un incontournable du film de chevaliers avec une histoire romanesque et épique !

Vous connaissez Lancelot le premier chevalier ?

Générique – Lancelot, le premier chevalier

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de compléter le CAPTCHA. *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

↓