Décès de l’actrice Mireille Darc

mireille-darc-actrice-couple

Mireille Darc vient de nous quitter à l’âge de 79 ans alors qu’elle était plongée dans le coma depuis 3 jours suite à une hémorragie cérébrale.

Mireille Darc de son vrai nom Mireille Aigroz est née à Toulon où elle passera une bonne partie de son enfance. Elle arrête ses études alors qu’elle est âgée seulement d’une quinzaine d’années pour entrer au conservatoire où elle en sortira quelques années plus tard avec un prix d’excellence.

En 1959, Mireille monte à Paris, où elle suivra des cours de théâtre à l’école Maurice Escande. Elle montera pour la première fois sur les planches pour remplacer une comédienne tombée malade.

C’est la télévision qui la révèlera en 1960 grâce à La Grande Bretèche de Claude Barma et à Hauteclaire de Jean Prat en 1961, où elle incarne le rôle féminin principal. Deux ans plus tard elle jouera le rôle de la fille de Léonard et Cynthia Monestier, incarnés par Louis de Funès et Jacqueline Maillan dans le film « Pouic-Pouic ». Puis elle fit la rencontre qui changea sa vie grâce à Georges Lautner qui lui fera tourner treize films. Elle décrochera son premier grand rôle principal en 1964 dans le film Les Barbouzes.

mireille-darc-robe

Ensuite les choses s’accélère, on la verra auprès de Michel Serrault et Louis de Funès dans Des Pissenlits par la Racine, aux côtés d’Alain Delon dans L’Homme pressé, Mort d’un pourri, Les Seins de glace ou encore Borsalino. Mais surtout avec Pierre Richard avec Le Grand Blond avec une chaussure noire en 1972 et Le Retour du Grand Blond en 1974 d’Yves Robert où elle apparaît avec une robe noire ultra-sexy, faisant d’elle un véritable sex-symbol.

En 1980, alors en pleine ascension Mireille Darc est opérée de toute urgence du cœur suite à une malformation cardiaque qu’elle avait depuis l’enfance. Trois ans plus tard, alors en pleine séparation d’avec Alain Delon, elle sera grièvement blessée dans un accident de voiture et sa colonne vertébrale fracturée.

On la reverra sur nos écrans en 1990 dans Les Cœurs brûlés, Les Yeux d’Hélène ou encore Terre indigo. C’est à cette période là que je l’ai réellement découverte.

Quels souvenirs garderez-vous de cette grande dame du cinéma français ?

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de compléter le CAPTCHA. *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

↓