Tortues Ninja : Les Chevaliers d’écaille

tortues-ninja

Une grande part de mon enfance aujourd’hui et une vraie madeleine de Proust avec l’évocation de la série animée Tortues Ninja : Les Chevaliers d’écaille ! La série a été un peu imposée aux diffuseurs puisqu’elle s’inscrivait dans les quotas de productions qui avaient cours à la fin des 80s.

Comme tout le monde sait, les Tortues Ninja sont à la base de vraies tortues qui vont devenir des soldats anthropomorphes à la suite d’un contact avec le mutagène, une substance chimique. Ils vont être recueilli par Maître Splinter, un expert du Karaté qui est devenu un rat suite à une mutation, et vivre dans les égouts de New York. Splinter va les initier au Ninjutsu, l’art fondamental des ninjas. Dans leurs aventures ils vont faire la connaissance de la mignonne journaliste April O’Neil qui va les aider à sa manière à combattre l’ignoble Shredder et sa bande (entre autres supers vilains s’en prenant à New York).

C’est Splinter qui nomme nos quatre amis tortues, suivant bien sûr des peintres de la Renaissance, chaque tortues a son caractère et surtout on les distingue grâce à la couleur de leur bandeau.

tortues-ninja

En violet il y a Donatello le plus intelligent, il manie le bâton. C’est l’inventeur du groupe, il a crée les véhicules des tortues. Malgré son goût pour la science, certaines de ses trouvailles se retournent contre lui…

Leonardo en bleu est le chef, c’est un expert du katana. C’est le plus sérieux et le plus sage, peut-être parce qu’il est le plus vieux (on rappelle que originellement les Tortues Ninja sont des ados d’où le « Teenage Mutant Ninja » en VO).

Raphael en rouge est le costaud de la bande et forcément le plus colérique. Très ironique dans son humour voire sarcastique, il aime particulièrement se battre avec ses fourches, et charrier le petit Michelangelo. De temps en temps il s’adresse à nous spectateur directement.

Enfin en orange Michelangelo qui est le plus jeune, grand amateur de pizzas, il est vite dissipé et apporte l’humour dans la série. Mais il manie les nunchakus et le grappin comme personne.

La série est monumentale, et un classique de la télévision, rendez-vous compte : 193 épisodes répartis en 10 saisons, adaptation du comic de Kevin Eastman et Peter Laird. Les Tortues Ninja a été diffusé entre 1987 et 1996 aux États-Unis. En France elle arrive en 1989 sur Canal+ avant d’être rediffusée sur Antenne 2. La diffusion française a été un peu chaotique puisqu’il y a eu les saisons 4 et 5 entre 1993 et 1995, puis de 1997 à 2000 sur France 2 les saison 6 à 10 dans La Planète de Donkey Kong. France 3 rediffusera les premières saisons jusqu’en 2002 et France 2 les saisons suivantes jusqu’en 2004. On peut donc dire que la série a couvert la fin des années 80, les années 90 et le début des années 2000 (aujourd’hui elle est rediffusée sur la chaîne Mangas si je ne me trompe pas).

tortues-ninja-technodrome-kand-shreder

La série a subit différentes censures. En Angleterre, le mot Ninja était trop violent pour un jeu public, il fut retiré du titre et des dialogues. Les nunchaku de Michelangelo furent également problématiques et souvent supprimés de l’image, l’arme étant interdite de diffusion à la télé. Pourquoi me direz-vous ? Et bien parce qu’ils étaient simples à fabriquer (pour ne pas donner de mauvaises idées aux plus jeunes), et surtout ils étaient utilisés par des gangs mafieux. De manière globale l’utilisation des armes a bien été atténuée, si bien qu’au final Michelangelo a perdu son nunchaku pour obtenir le grappin en forme de carapace. Bizarrement l’épée de Leonardo ou le bâton de Donatello ne posèrent pas de problème… De nombreux pays dans le monde utilisèrent cette version censurée de la série, et il fallut attendre 2003 pour que cette règle disparaisse et que les Tortues puissent être diffusées dans leur format d’origine.

Le manga étant de base très violent, de nombreuses adaptations ont été faites, notamment l’apparition d’ennemis robots, que la bienséance autorise à tuer plus facilement que des ennemis humains. De même Splinter et maître Yoshi deviennent un seul et même personnage dans le dessin animé afin d’éviter de reproduire la scène du meurtre de ce dernier.

tortues-ninja-jouets-90

Comme tous les enfants ayant grandi dans les années 90, j’adorais les Tortues Ninja, c’était vraiment la bonne bande de potes avec qui on se marrait et on avait vraiment l’impression de anger des pizzas avec eux. J’aimais beaucoup les méchants, surtout Shredder puis Krang et son robot, il y avait un côté néo-futuriste sf que j’aimais beaucoup. L’ambiance était assez sombre et il y avait pas mal d’action. C’était vraiment un divertissement qu’on appréciait et je possédais toutes les figurines, les véhicules, et la peluche Donatello trônait sur mon lit (oui c’était mon préféré).

À noter qu’il reste quelques goodies Tortues Ninja sur le shop de Génération Souvenirs ! Et vous les amis, est-ce que vous aimiez les Tortues Ninja ? Venez partager vos souvenirs en commentaire.

Générique – Tortues Ninja

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de compléter le CAPTCHA. *
Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

↓