Lucky Luke

lucky-luke

Si on vous parlait d’un autre culte de la BD après Tintin ou encore Astérix. Contrairement à ces deux dernières j’ai découvert les aventures du Poor Lonesome Cowboy un chouilla plus tard. J’avais peu d’albums chez moi, je les découvrais surtout en les empruntant à la bibliothèque dont j’écumais le rang de bande dessinée. Lucky Luke est un personnage franco-belge, et le héros de cette série de westerns humoristiques, crée par le dessinateur Morris en 1947, où Lucky fera sa première apparition dans un hors-série du Journal de Spirou version Almanach. Morris sera aidé avec le temps par des scénaristes, dont le grand René Goscinny à partir du 9ème album. Morris continuera inlassablement à dessiner son héros jusqu’à sa mort en 2001 ; depuis le dessin est assuré par Achdé qui a repris le flambeau pour les albums les plus récents, tandis que les scénaristes changent régulièrement.

Lucky Luke c’est l’homme qui tire plus vite que son ombre. C’est un cowboy solitaire qui arpente son far-west natal sur son cheval Jolly Jumper et parfois accompagné par Rantanplan – le chien le plus stupide de l’ouest, chien de prison veillant souvent sur les Dalton… qui s’échapperont inlassablement. D’ailleurs Rantanplan a été tellement apprécié qu’il a eu par la suite sa propre série de BD, ainsi que Kid Lucky sa version junior. Mais revenons à Lucky Luke : dans ses aventures, il veille au respect de la loi et la justice en traquant les plus farouches bandits. Ce qui fait le sel de ses aventures étant les nombreux clins d’œil humoristiques qui parodient habilement le western.

lucky-luke

Lucky Luke compte à date 79 albums, ses aventures ont été publiées de 1947 aux années 60 chez Spirou, après et jusqu’au début des années 70 dans le journal Pilote, puis dans l’édition française de Tintin, et notamment Pif Gadget, Paris Match ou VSD.

Lucky Luke est une des BD les plus reconnues et vendues en Europe, traduite dans beaucoup de dialectes et au-delà de 20 langues. Plus de 300 millions d’exemplaires ont été vendus, ayant été le record de ses éditeurs successifs. Lucky est sur le podium avec Astérix et Tintin des bandes dessinées les plus populaires depuis plusieurs décennies : chaque nouvel album s’arrache à des millions d’exemplaires, dont le dernier fin 2016 « La Terre Promise » scénarisé pour la première fois par Jul et marquant le 70ème anniversaire du personnage.

lucky-luke

Dans les adaptations populaires, plusieurs films sont à noter. Déjà Le Juge de Jean Girault en 1971 où Lucky Luke… n’apparaît même pas ! Il s’agit d’une adaptation de l’album du même nom dans lequel Lucky avait déjà un rôle très secondaire.

Le premier vrai film dans lequel le personnage apparaît est le Lucky Luke de 1991 de et avec Terence Hill. Il s’agit d’une adaptation du premier dessin animé adapté du personnage, dans la ville de Daisy Town. Morris a hésité avant de laisser les droits car Terence Hill était loin de ressembler au personnage (il n’aura pas non plus la même allure ou vêtements) même si son caractère sera le même.

L’un des plus mauvais films est sans doute celui de Eric et Ramzy qui ont joué et écrit Les Dalton en 2004. Comme l’indique son nom, le film se centre sur l’histoire des célèbres frères bagnards, et Lucky Luke n’y a qu’un petit rôle. Le film est mauvais parce qu’il n’est pas drôle et contient de nombreuses idées allant totalement à l’encontre de l’esprit de Morris, notamment de la magie.

lucky-luke

Enfin dernière adaptation, le Lucky Luke de James Huth avec Jean Dujardin et Alexandra Lamy en 2009. Moins mauvais que Les Dalton (mais pas phénoménal non plus), ce Lucky Luke est un mélange de différentes BD : Billy the Kid et Pat Poker ont pris le contrôle de Daisy Town et Lucky va tenter de libérer la ville. Sont également présents Calamity Jane et Jesse James, mais pas les Dalton (allez comprendre pourquoi).

La meilleure adaptation de Lucky Luke est à aller chercher du côté de l’animation, puisque Les Nouvelles Aventures de Lucky Luke produit en 2001 par Xilam était très bonne : des scénarios inédits, très respectueux graphiquement et dans l’esprit de Morris et Goscinny. La série remporta un vif succès le dimanche sur France 3, 52 épisodes seront produits, ainsi que deux séries dérivées, l’une mettant en scène Rantanplan et l’autre Les Dalton (toujours avec des scénario inédits). Xilam produira également un long métrage d’animation en 2007 pour le cinéma, Tous à l’Ouest, dans la même veine que la série et très bon. Eux ont tout compris à l’essence du personnage.

Quelques goodies Lucky Luke sont à retrouver sur le site… Et vous les amis, quels sont vos souvenirs du Poor Lonesome Cowboy ?

Générique – Lucky Luke

  • menelik
    yes
    tang
  • yes
    menelik
    tang
  • Loading Facebook Comments ...

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓