Le Père Noël

père noël

Noël approche à grands pas : ma période préférée de l’année. Aussi je voulais vous parler d’un personnage qui vit dans les froides régions du nord et qui apporte les cadeaux aux enfants du monde entier dans la nuit du 24 au 25 décembre en poussant des « Oh, Oh, Oh ». Je veux bien entendu parler du Père Noël, Santa Claus chez les Anglais, Weihnachtsmann chez les Allemands, et Saint Nicolas partout ailleurs (et je ne dis pas ça parce que c’est mon prénom). A priori la « légende du Père Noël » (il existe hein les enfants) remonterait du temps des Vikings avec leur Dieu Odin qui était chargé d’apporter des présents aux enfants scandinaves. Cela dit ses origines semblent varier d’une région du globe à l’autre où il est tour à tout un lutin nordique ou un Dieu Celte.

Et si chez nous il est présenté comme un gros bonhomme joufflu habillé chaudement, il ne faut pas oublier que dans l’hémisphère sud où Noël tombe en plein été, ses origines sont toutes autres. Cela dit il y a de nombreux points communs dans toutes les cultures : les lutins  qui l’aident à préparer les cadeaux notamment. Il effectue la distribution à bord d’un traîneau volant tiré par des rennes. Il entre dans les maisons par la cheminée et dépose les cadeaux devant la cheminée (en France), dans des chaussettes accrochées à la cheminée (en Amérique du Nord et au Royaume-Uni), ou tout simplement sous le sapin. En Islande c’est plutôt mignon, puisqu’il dépose un petit cadeau dans une chaussure que les enfants laissent sur le bord d’une fenêtre dès le début du mois de décembre. Je me suis toujours demandé comment faisaient les gens qui n’avaient pas de cheminée, surtout pour l’expliquer aux enfants. Je n’ai toujours pas la réponse (et passer par un radiateur électrique à moins de gueule).

coca-cola

Le Père Noël serait-il une légende inventée par Coca Cola ? Pas tout à fait, si on regarde la représentation du Père Noël à travers les âges il ressemble sensiblement à ce qu’il est aujourd’hui, à l’exception de sa couleur : selon les cultures il apparaît rouge, vert ou tricolore. Si on peut reconnaître à Coca une paternité, c’est celle d’avoir fixée définitivement la couleur rouge et extrémités blanches dans le monde entier c’est vrai. En France, les catholiques, depuis longtemps s’échangeaient des petits cadeaux le soir de Noël  mais point du tout à cause du gros bonhomme rouge, en l’honneur de la naissance du Christ (qui en fait ne serait pas né à cette période comme ça a été dit récemment). Ils résistèrent longtemps au « Père Noël », patronyme qui désignera le personnage païen popularisé en France par les Américains à la fin de la Seconde Guerre mondiale,

Pour dire, sa popularité est telle qu’aujourd’hui, le père Noël est également utilisé le 25 décembre, dans des pays n’ayant pas de tradition chrétienne, comme la Chine, comme outil de vente et comme occasion de faire des cadeaux, de décorer la ville et de réunir la famille (et puis c’est exotique pour eux).

J’ai lu une étude intéressante disant que selon certains psychanalystes, le père Noël serait un rituel qui nourrirait l’imaginaire des enfants et les aiderait à se construire et découvrir la réalité. La tradition veut que l’enfant écrive au père Noël et lui adresse une liste de cadeaux qu’il désire pour Noël, et que le père Noël décide lui-même quels cadeaux mérite l’enfant selon s’il a été sage ou pas durant l’année. C’est assez sadique comme système en fait ! Mais c’est un rite de passage obligé vers un âge de raison.

Comme je le disais en préambule, Noël a toujours été ma période de l’année préférée. Déjà parce que c’est une fête liée à la tradition, au partage et l’occasion de réunir la famille, les plus jeunes autour des plus vieux autour d’un bon repas, à rire et s’amuser, et des cadeaux au petit matin pour ne rien gâcher. Je ne sais plus vers quel page âge j’ai arrêté de croire au Père Noël mais j’avais posé la question à mes parents qui avaient tout avoué en me demandant de ne rien dire à ma petite sœur (ce que j’avais fait naturellement). Aujourd’hui la période n’a plus la même saveur comme je suis à un âge intermédiaire où il y a moins d’enfants autour de moi, et en attendant les miens (sic). Moins de réunions de famille, du coup c’est moins festif, les enfants semblant être une condition sine qua non pour se prendre à la magie du moment. Mais cela reste un moment très agréable et puis on construit sa nouvelle famille avec le temps.

Partagez avec nous des anecdotes de Noël et du Père Noël. Dites nous à quel âge vous avez cessé de croire au gros barbu ? Et pour le plaisir d’entendre la belle voix de Frank Sinatra :

Ou de Tino Rossi :

  • menelik
    Publicité chocolats Treets
    Gâteau Yes des années 80
    tang
  • Publicité chocolats Treets
    Gâteau Yes des années 80
    menelik
    tang
  • Loading Facebook Comments ...

    Pas de réponses

    Laisser un commentaire

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Merci de compléter le CAPTCHA. * Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.

    ↓